CHARGEMENT

Type de recherche

Cannabis

Avatar
Share

Découvrir le Cannabis et ses bienfaits

Connu pour être un produit stupéfiant, le cannabis possède aussi des vertus thérapeutiques et médicinales. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser le cannabis, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

Le cannabis (Cannabis L.) est un genre botanique qui regroupe plusieurs variétés de plantes annuelles appartenant à la famille des Cannabaceae, dont la plus célèbre est le chanvre indien (Cannabis sativa L). Il s’agit d’une plante annuelle, qui peut être plus ou moins buissonnante, et qui atteint la taille maximale de cinq mètres (un à deux mètres en général). Les feuilles de la plante peuvent avoir une forme et une disposition différentes en fonction du niveau de la plante. Près des extrémités, elles sont alternes et peu découpées, tandis qu’à la base elles sont opposées et découpées en plusieurs segments. Les plants femelles vivent un à deux mois après la pollinisation, tandis que les plants mâles meurent après l’anthèse. En outre, les fleurs femelles sont disposées en cymes compactes, tandis que les fleurs mâles se regroupent en panicules. 

Le plus souvent, ce sont les herbes séchées qui sont utilisées pour la confection de Marijuana, ou la résine séchée (Hachisch). Ici, ce sont les principes actifs psychotropes (THC) que les consommateurs recherchent. Mais on peut aussi utiliser le chanvre sous forme d’huile, d’huile essentielle ou d’extraits dont la teneur en THC sera réduite. Tout dépend de l’usage qui est fait de la plante et des effets recherchés. 

Le cannabis est particulièrement riche en principes actifs qui font sa réputation à travers le monde. Il s’agit de cannabinoïdes, qui sont des terpénophénols. Parmi eux, on trouve le cannabidiol (CBD), le cannabinol (CBN) ou encore, le tétrahydrocannabinol (THC). Mais d’autres composants sont aussi présents dans la plante, comme l’huile essentielle, les flavonoïdes et les composés azotés (alcaloïdes, notamment). Enfin, le cannabis contient également des sucres, des acides gras, ainsi que des composés phénoliques.

Origine et historique

Le chanvre est une des premières plantes domestiquées par les humains à l’époque du Néolithique. Les propriétés du cannabis sont connues depuis très longtemps : elles ont été décrites dans des traités indiens et chinois datant du 1er millénaire. Toutes les variétés de cannabis sont originaires d’Asie du Sud et d’Asie centrale. Les populations d’Asie, puis les Assyriens, les Arabes et les Scythes ont eu recours à cette plante pour ses propriétés enivrantes. D’ailleurs, l’empereur chinois Shen Nung fut le premier utilisateur connu de cette plante. 

Le chanvre a toujours été utilisé pour ses usages industriels et agricoles, mais ses usages récréatifs et psychotropes sont aussi très connus. L’expansion islamique a également permis à d’autres peuples méditerranéens de découvrir le cannabis et de l’utiliser comme plante enivrante ou médicinale. Son introduction en Europe date de la colonisation de l’Inde par l’Angleterre, suivie par l’expédition napoléonienne d’Égypte. 

La reine Victoria se servait aussi régulièrement du cannabis, plus spécifiquement pour soulager ses douleurs périodiques. Des artistes européens l’ont également adopté, comme Baudelaire et ses contemporains du club des haschischins, entre 1840 et 1860. Ses premiers usages médicaux, bien que controversés aujourd’hui, remontent au XIXe siècle. Pour ce qui est des États-Unis, ce sont des travailleurs immigrés mexicains qui l’ont introduit dans le pays dans les années 1920. 

Aujourd’hui, l’utilisation du cannabis comme récréatif ou son usage médical restent très controversés. Chaque pays dispose de sa propre législation en la matière.

Recherches et bienfaits

bienfaits du cannabis

Une plante analgésique et anti-inflammatoire

Le cannabis agit sur les neurotransmetteurs (sérotonine, noradrénaline, acétylcholine, acide gamma aminobutyrique…), ce qui provoque des effets importants sur de nombreuses fonctions du corps humain. La plante possède des propriétés analgésiques considérables, dont beaucoup de personnes profitent aujourd’hui à travers l’utilisation de cannabidiol (CBD) (1). Le cannabidiol, l’un des cannabinoïdes de la plante, possède des vertus analgésiques et anxiolytiques. 

En outre, le cannabis est aussi une plante anti-inflammatoire puissante, qui agit à travers le CBD et tous les cannabinoïdes de la plante (2). Il se montre donc utile contre les inflammations de toutes nature, pour leur prévention et pour les soulager. Les cannabinoïdes contribuent à réduire les douleurs articulaires et les enflures qui sont souvent liées à la polyarthrite rhumatoïde. Beaucoup de personnes à travers le monde l’utilisent pour ralentir la destruction articulaire et la progression de la maladie. 

Des vertus neuro-protectrices

Les cannabinoïdes peuvent être bénéfiques pour la santé si nous les utilisons correctement. Ainsi, la plante se distingue par ses vertus neuro-protectrices (3). C’est notamment le cas du cannabidiol, l’un des composés actifs de la plante. En effet, les cannabinoïdes tels que le CBD se montrent utiles dans le cadre de la prévention de maladies neuropathiques ou neurodégénératives, à l’image de la dystonie ou de l’épilepsie (4). Dans le cadre de la maladie de Parkinson, cette substance permet d’adoucir l’agitation. Ces composés actifs peuvent se montrer bénéfiques dans le traitement des troubles du spectre autistique, comme la schizophrénie, par exemple (5). Le cannabidiol se distingue dans ce cadre et serait aussi efficace que les antipsychotiques atypiques. 

Toujours dans ce domaine, le cannabis peut avoir des propriétés bénéfiques sur le stress oxydatif et les substances toxiques qui menacent les cellules du cerveau. Le CBD présente des vertus antioxydantes et anti-inflammatoires utiles à la prévention de la dégénérescence ainsi que de la SLA : la sclérose latérale amyotrophique. 

Les autres recherches

La plante possède des vertus antiémétiques, ce qui signifie qu’elle est utile contre les nausées et les vomissements. En outre, elle stimule l’appétit et aide les personnes qui le souhaitent à manger plus, et à prendre du poids. 

Le cannabidiol, l’une des substances actives de la plante, possède des vertus anxiolytiques très utiles pour lutter contre le stress émotionnel ainsi que l’anxiété en général. En outre, cette substance est aussi bénéfique pour la santé cutanée !

La consommation de cannabis entraîne une sensation de bien-être avec une légère ivresse, provoque une forte tendance au rire, ou une angoisse accentuée. Ce sont des effets psychotropes que l’on attribue à la consommation de THC, l’un des cannabinoïdes présents dans la plante. Sa consommation entraîne aussi des modifications des perceptions temporelles et sensorielles, ainsi que des perturbations de la coordination motrice.

Consommation, indications et posologie

cannabisLe cannabis s’utilise pour soulager les douleurs, les nausées et les vomissements. Il peut aussi soulager certaines personnes, qui souffrent de douleurs difficiles ainsi que d’une lésion à la moelle épinière. Le CBD est beaucoup plus large d’indications et il est légal en France. Il est indispensable de solliciter un avis médical si vous souffrez d’une quelconque manière. Seul un médecin saura vous dire si l’usage du cannabis vous serait bénéfique, et de vous indiquer une posologie adaptée. Pour rappel, en France, ne sont légaux que les produits à base de CBD. Le cannabis (Marijuana) thérapeutique est donc illégal.

Association avec d’autres plantes et interactions

On ne connaît pas d’association spécifique du cannabis avec d’autres plantes ni les interactions possibles que cela peut entraîner. Par mesure de précaution, il ne faut pas associer le cannabis à d’autres plantes, ou en consommer sans solliciter un avis médical préalable.

Contre indications

Le cannabis est une plante qu’il faut utiliser avec la plus grande prudence, et uniquement sur avis médical. De même, il faut faire particulièrement attention à la forme utilisée. À forte dose, le cannabis (le THC) peut provoquer de l’angoisse et de l’anxiété. En outre, la substance psychoactive de la plante est immunosuppressive. Cela signifie qu’elle peut affecter le système immunitaire et le perturber. 

Le cannabis est un produit stupéfiant, qui peut engendrer des effets plus ou moins indésirables. Une consommation régulière de YHC peut entraîner une dépendance, mais aussi des troubles psychiques comme l’anxiété, la dépression ou l’angoisse. Cette substance récréative peut réduire les facultés de mémorisation et de concentration. Après sa prise, il faut compter une dizaine d’heures pour que les effets de la plante s’estompent. Les médicaments et tous les produits à base de cannabis sont fortement contre-indiqués aux femmes allaitantes et enceintes. Il en est de même pour les personnes qui souffrent d’une atteinte cardiaque. Demandez toujours un avis médical avant de consommer des plantes, quelle que soit leur forme.

Conseils : où et comment acheter la plante

Sous certaines formes, le cannabis est une substance stupéfiante dont la production, la détention, la vente et l’usage sont strictement interdits par la loi française. En revanche, le cannabidiol, lui, est autorisé selon certaines restrictions (huile, huile essentielle, complément alimentaire, extraits…). Il est possible de l’utiliser pour ses propriétés thérapeutiques (il est d’ailleurs présent dans de nombreux médicaments). Le cannabidiol est la seule forme autorisée qu’il est possible d’acheter et d’utiliser en France. Il faut donc privilégier les produits que la législation française autorise, qui contiennent tous du cannabidiol comme par exemple chez M2J CBD. Tournez-vous vers un vendeur de confiance, réputé pour la qualité de ses produits et pour son sérieux. Le cannabis thérapeutique, autorisé dans certains pays du monde, ne l’est pas en France.

Notes & références

1. Cannabidiol modulates serotonergic transmission and reverses both allodynia and anxiety-like behavior in a model of neuropathic pain, De Gregorio and al. January 2019.
2. Cannabinoids as novel anti-inflammatory drugs, Prakash Nagarkatti, Rupal Pandey, Sadiye Amcaoglu Rieder, Venkatesh L Hegde & Mitzi Nagarkatti.
3. Saito VM, Rezende RM, Teixeira AL. Cannabinoid modulation of neuroinflammatory disorders. Curr Neuropharmacol. 2012 Jun; 10.
4. Cannabidiol as a Treatment for Seizures, Convulsions and Epilepsy, Brian F. Thomas, First Online: 24 May 2017.
5. Cannabidiol as a suggested candidate for treatment of autism spectrum disorder, Author links open overlay panel, ShaniPoleg and al. 12 June 2018.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *