CHARGEMENT

Type de recherche

Graine de courge

Avatar
Share

Découvrir la graine de courge et ses bienfaits

Petite graine issue de la courge à huile Lady Godiva, la graine de courge est mondialement réputée pour ses bienfaits sur la santé, mais aussi pour ses multiples usages. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser la graine de courge, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

Si vous achetez un produit à base de grains de courges, les indications, posologies et dosages recommandés sont précisés sur l’emballage de celui-ci. Ainsi, reportez-vous à ces consignes et respectez-les. Si vous utilisez des graines en vrac ou séchées par vos soins, basez-vous sur la quantité suivante : une dizaine de grammes de graines par jour. Prenez également soin de bien mastiquer les graines pour faciliter leur digestion et l’assimilation de leurs nutriments. Cette posologie vaut alors pour la plupart des troubles traités par les graines : troubles urinaires, hypertrophie bénigne de la prostate, vessie irritable, constipation, etc. Les graines germées s’utilisent telles quelles en cuisine, ou légèrement grillées à 40°. On peut aussi les broyer pour les tartiner ou pour épaissir les sauces. On peut également les utiliser pour produire une boisson végétale. Le tout est de trier les graines et d’ôter celles qui sont cassées avant de les laver pour le trempage. Il est possible de griller les graines de courge au four ou à la poêle pour les déguster sur une soupe, une salade, ou tout autre plat. Les graines de courge séchées sont celles que l’on broie pour obtenir une poudre. C’est aussi sous cette forme qu’on les trouve dans le commerce : il faut les faire tremper pour pouvoir les consommer. Sèches, elles se conservent très longtemps. Il vous suffit de faire tremper la quantité de graines dont vous avez besoin pour ne pas les gaspiller.

La graine de courge est issue d’une variété de courge à huile portant le nom de Lady Godiva, qui appartient à la famille des Cucurbitaceae. Certains botanistes préfèrent la relier au genre cucurbita. Mais le terme « courge » peut aussi désigner d’autres plantes dont les fruits sont comestibles, comme la citrouille ou le potiron. Il s’agit d’une grande plante annuelle dotée de longues tiges couchées, de vrilles ramifiées et de grandes feuilles couvertes de poils raides. Ses fleurs sont jaunes et peuvent atteindre cinq à dix centimètres. Ses baies sont volumineuses : il s’agit des courges que nous consommons dans le cadre de notre alimentation. Ces baies produisent de nombreuses graines dans une pulpe à l’aspect spongieux. Ces graines, aplaties et blanches, sont les graines de courge, comestibles, et très intéressantes au niveau nutritionnel. 

La graine de courge appartient à la famille des oléagineux. Lorsqu’elle est germée, la graine est ovale, fine et d’un brun rougeâtre. La texture de la graine est croquante, avec un petit goût d’amande. Elle contient alors 42 % de lipides (acide alpha linolénique, acide linoléique et acide oléique), 33 % de protéines et 13 % de glucides. On y trouve bien sûr de nombreux minéraux, vitamines et oligo-éléments. Les graines de courge sont caloriques (450 calories pour 100 grammes de graines). Elles apportent néanmoins beaucoup de nutriments et ont un grand intérêt nutritionnel. En outre, les graines de courge contiennent aussi des micronutriments, sous forme de vitamines A, B1 et B2, ainsi que de sels minéraux et oligo-éléments. Il s’agit notamment de potassium, de phosphore, de calcium, de fer, de magnésium, de cuivre, et de zinc ! Enfin, plusieurs principes actifs se retrouvent aussi dans sa composition : squalène, cucurbitacines, etc.

Origine et historique

Originaire des Amériques du Nord et du Sud, la courge a vraisemblablement été domestiquée au Mexique il y a 8 000 à 10 000 ans. Ou peut-être même avant ! Elle n’est donc pas récente. Les Algonquiens et les Menominis utilisaient les graines des cucurbitacées comme diurétiques. Les colons nord-américains broyaient les graines et les mélangeaient à de l’eau, du miel ou du lait pour produire un vermifuge naturel. La pharmacopée des États-Unis a, jusqu’en 1936, reconnu l’usage des graines de courge dans la lutte contre les parasites intestinaux. En Amérique Centrale, cette solution naturelle était préférée pour traiter les affections du système urinaire ainsi que les néphrites. 

Les graines de courge ont traversé les océans et les époques. En Allemagne, ses vertus étaient reconnues dans le traitement de l’irritation de la vessie et des troubles du système urinaire. Les mêmes propriétés ont été constatées dans la plupart des pays d’Europe. La petite graine blanchâtre s’est bâti une véritable réputation au fil des siècles. Aujourd’hui encore, elle est mondialement reconnue pour ses bienfaits sur la santé. Les études scientifiques portant sur ses propriétés se sont multipliées au cours des précédentes décennies. Et elles ont permis de confirmer un grand nombre des allégations prêtées à la petite graine de courge !

Recherches et bienfaits

bienfaits des graines de courge

Soigner les troubles urinaires

La Commission E. reconnaît l’utilisation de la graine de courge dans le cadre du traitement des troubles urinaires, et plus particulièrement de la miction. Elle est considérée comme efficace contre les infections urinaires, l’incontinence ou encore, la pyélonéphrite (infection rénale). Toutefois, il faut solliciter un médecin en cas de troubles urinaires ou d’infections, afin de s’assurer un traitement antibiotique efficace et souvent, indispensable. C’est dans le cadre préventif que la consommation de graines de courge prend tout son sens. En effet, elles permettent de fluidifier la circulation des urines et de prévenir efficacement les troubles qui affectent le système urinaire. On considère qu’elles améliorent la miction, d’où ces recommandations.

Ses vertus contre l’hypertrophie bénigne de la prostate

Les experts de L’Organisation mondiale de la santé et de la Commission E. s’accordent sur l’efficacité d’une utilisation médicinale des graines de courge dans le traitement des symptômes de l’hypertrophie bénigne de la prostate (1). Les troubles de la miction en font partie. On peut les utiliser dans le cadre de la vessie hyperactive, ou vessie irritable. Diurétiques, les graines de courge aident à soulager les troubles qui affectent le système urinaire ainsi que la prostate, en particulier pour inhiber l’hypertrophie de la prostate (2-3). Les phytostérols, acides gras essentiels, minéraux et autres principes actifs des graines de courge sont bénéfiques pour préserver la prostate des troubles et autres infections. C’est avant tout sur la miction que les graines de courge se montrent les plus efficaces. 

Les bienfaits des graines de courge sur le diabète

Les graines de courge présentent un avantage non négligeable : celui de posséder un faible index glycémique (4). Si elles sont caloriques, elles proposent une libération longue et prolongée de l’énergie qu’elles renferment. De ce fait, cet aliment est adapté au régime alimentaire des personnes atteintes de diabète, ainsi que de celles qui cherchent à limiter leurs pics de glycémie. La consommation de graines de courge ralentit l’absorption des sucres, ce qui est un avantage important pour faire face à la maladie. Lorsqu’on est atteint de diabète, il est essentiel de surveiller ses apports en glucose et de favoriser les sources d’énergie à faible index glycémique.

Des petites graines utiles face à la constipation et les troubles gastro-intestinaux

Vous souffrez de constipation ? Dans ce cas, la graine de courge est tout indiquée ! On l’utilise généralement comme laxatif naturel pour favoriser l’élimination des selles. En outre, ses principes actifs en font un vermifuge très efficace contre les parasites intestinaux. Leur consommation aide également le tube digestif à cicatriser à la suite d’une infestation de vers solitaire ou d’ascaris (5). Les graines aident donc à prévenir et à contrer la plupart des troubles qui affectent le système digestif et les intestins. D’ailleurs, leur consommation permet de restaurer un meilleur transit, alors pourquoi s’en priver ?

Des vertus pour l’immunité

Les graines de courge sont riches en principes actifs, et comme beaucoup d’autres, elles possèdent des vertus immunomodulantes. En d’autres termes, elles favorisent la régulation et le bon fonctionnement du système immunitaire. D’une manière générale, les graines (de courge et d’autres végétaux) sont bénéfiques pour l’immunité et pour aider les défenses naturelles à lutter contre toutes les formes d’agressions extérieures : virus, bactéries, etc. Les graines de courges se consomment généralement à l’automne, à l’approche de l’hiver. Ce n’est pas un hasard ! Elles possèdent tous les nutriments idéaux pour préparer au mieux ce changement de saison.

Lutter contre le cholestérol sanguin avec des graines

Les graines de courge possèdent des phytostérols, des molécules chimiquement proches du cholestérol. Ils se lient au cholestérol dans l’intestin, permettant d’en réduire l’absorption par l’organisme. Il est donc tout à fait possible de réduire son taux de cholestérol sanguin à l’aide d’aliments végétaux riches en phytostérols, à l’image de la fameuse graine de courge ! Agir ainsi sur la cholestérolémie est un moyen efficace de prévenir la plupart des maladies cardiovasculaires et les accidents cardiaques. De toute évidence, la graine de courge est un partenaire de santé de notre cœur et de la circulation sanguine, puisqu’elle agit comme antihypertenseur et cardioprotecteur (6). 

Des effets sur la dépression et la baisse de moral

Les graines de courge sont utiles pour contrer la baisse de moral et les états dépressifs. D’ailleurs, elles sont très prisées en médecine traditionnelle chinoise, qui les utilise pour réduire la nervosité, le stress et les atteintes de dépression. Ces graines ont un effet considérable sur la régulation de l’humeur et le bien-être mental. Ces effets sont liés à la présence de principes actifs sur la sécrétion de l’hormone du bonheur : la sérotonine ! C’est aussi pour cette raison qu’il est intéressant de consommer des graines de courge à l’approche de l’hiver. Le passage à l’hiver est un changement de saison démoralisant pour beaucoup.

Retrouver un sommeil de qualité et réparateur

Lutter contre le stress, la déprime… Tout cela est utile pour lutter contre les insomnies et retrouver un sommeil réparateur. Mais les graines de courge vont plus loin encore, puisqu’elles agissent directement sur la production de mélatonine, l’hormone du sommeil. Elles s’associent à d’autres plantes efficaces pour favoriser l’endormissement et un sommeil réparateur, comme la camomille et la valériane. Vous rencontrez des difficultés pour vous endormir ? Vous ne vous sentez pas suffisamment reposé(e) après une nuit de sommeil ? Pensez aux graines de courge !

Les autres bienfaits de la graine de courge

Pour clore ce point, il est utile de souligner que la graine de courge est une partenaire santé des femmes ménopausées. Cette étape de la vie de femme peut être difficile à vivre en raison des symptômes qu’elle engendre : maux de tête, bouffées de chaleur, irritabilité, fatigue, douleurs articulaires, etc. Les graines de courge sont d’un vrai soutien durant cette période délicate et agissent contre bon nombre de ses symptômes.

Enfin, les chercheurs se sont naturellement intéressés au potentiel anti-cancer de la graine de courge. Les principes actifs et composants de cette graine brillent dans ce domaine. En effet, ils contrent le développement de certaines tumeurs et d’un grand nombre de cancers. C’est le cas des cancers hormono-dépendants à l’image du cancer de la prostate ou du sein.

Consommation, indications et posologie

graines de courge

Si vous achetez un produit à base de grains de courges, les indications, posologies et dosages recommandés sont précisés sur l’emballage de celui-ci. Ainsi, reportez-vous à ces consignes et respectez-les. Si vous utilisez des graines en vrac ou séchées par vos soins, basez-vous sur la quantité suivante : une dizaine de grammes de graines par jour. Prenez également soin de bien mastiquer les graines pour faciliter leur digestion et l’assimilation de leurs nutriments. Cette posologie vaut alors pour la plupart des troubles traités par les graines : troubles urinaires, hypertrophie bénigne de la prostate, vessie irritable, constipation, etc.

Les graines germées s’utilisent telles quelles en cuisine, ou légèrement grillées à 40°. On peut aussi les broyer pour les tartiner ou pour épaissir les sauces. On peut également les utiliser pour produire une boisson végétale. Le tout est de trier les graines et d’ôter celles qui sont cassées avant de les laver pour le trempage. Il est possible de griller les graines de courge au four ou à la poêle pour les déguster sur une soupe, une salade, ou tout autre plat.

Les graines de courge séchées sont celles que l’on broie pour obtenir une poudre. C’est aussi sous cette forme qu’on les trouve dans le commerce : il faut les faire tremper pour pouvoir les consommer. Sèches, elles se conservent très longtemps. Il vous suffit de faire tremper la quantité de graines dont vous avez besoin pour ne pas les gaspiller.

Association avec d’autres plantes et interactions

Les graines de courge font preuve d’une grande efficacité lorsqu’elles sont employées seules. Toutefois, on peut les associer à d’autres graines, comme les graines de tournesol. Ces graines ont un profil très complémentaire, ce qui en fait un mélange intéressant d’un point de vue nutritionnel. N’hésitez pas à les associer dans les salades ou sur vos préparations à base de légumes crus ! Vous pourrez aussi les ajouter à un yaourt ou un bol de muesli le matin, pour profiter de leurs bienfaits dès le réveil.

Contre indications

Les études scientifiques réalisées jusqu’à ce jour ont prouvé l’innocuité de la graine de courge. Il n’existe pas de contre-indications à leur consommation, seulement un dosage maximal à respecter. Il est alors d’une dizaine de grammes de graines de courge par jour. En outre, sous forme d’extraits ou de gélules, il ne faut pas donner ces petites graines aux jeunes enfants en raison de leur effet laxatif.

Ainsi, demandez conseil à votre médecin si votre enfant souffre de constipation ou de tout autre trouble gastro-intestinal. La consommation de graines de courge peut avoir un effet laxatif, c’est pour cette raison qu’elles s’utilisent pour contrer la constipation. Comme elle est majoritairement sécuritaire, cette graine n’a pas d’autres effets secondaires ou indésirables notoires. Pour s’assurer une alimentation saine, il est simplement conseillé de ne pas en consommer trop chaque jour. Une grande dose de graines pourrait amplifier leurs effets laxatifs, tout simplement !

Conseils : où et comment acheter la plante

Les graines de courge se présentent parfois sous forme de complément alimentaire : gélules, capsules, extraits en tous genres… Sous cette forme, on cherche donc à profiter des bienfaits des graines cités ci-dessus, sans avoir à les cuisiner ou à les consommer sous leur forme habituelle. Cela simplifie aussi la prise : il suffit de suivre les indications présentes sur l’emballage du produit pour connaître les dosages quotidiens et poursuivre sa cure. Les compléments alimentaires rendent la cure de graines de courge accessible à tous. 

Si les graines que vous achetez ne sont pas décortiquées, il vous faudra les décortiquer vous-même. D’ailleurs, si vous consommez une courge, ne jetez pas ses graines ! Vous pourrez les faire sécher pour les utiliser ensuite dans vos recettes de cuisine. 

Vous pourrez trouver des graines de courge dans la plupart des commerces physiques ou virtuels. Aussi, vous pourrez trouver des compléments alimentaires ainsi que de l’huile de graines de courge. Nous vous conseillons toutefois de choisir des graines issues de l’agriculture biologique. Dénuées de pesticides et d’autres produits chimiques, elles sont bénéfiques pour la santé. Et elles préservent l’entièreté de leurs bienfaits !

Notes & références

1. Treatment of benign prostatic hyperplasia with phytosterols, B E Carbin, B. Larsson, O. Lindahl, Department of Urology, Karolinska Hospital, Stockholm, Sweden.1990.
2. Marks LS, Partin AW, et al. Effects of a saw palmetto herbal blend in men with symptomatic benign prostatic hyperplasia. J Urol May 2000; 163 (5):1451-6.
3. Effects of pumpkin seed oil and saw palmetto oil in Korean men with symptomatic benign prostatic hyperplasia. Hong H, Kim C.S., Maeng S. Nutr Res Pract. 2009.
4. Addition of pooled pumpkin seeds to mixed meals reduced postprandial glycaemia: a randomized placebo-controlled clinical trial, Flávia G. Cândido, Fernanda C E de Oliveira, Mário Flávio C. Lima and all, Universidade Federal de Viçosa-UFV/MG, Campus Viçosa, Viçosa, Brazil.
5. Traitement radical du Taeniasis à taenia saginata par l’association d’extrait de graines de courge et de niclosamide : Application aux cas rebelles et aux échecs du niclosamide, C.Junod, Received 9 June 1972, Available online 5 January 2007.
6. l-Mosallamy Æ, Sleem AA, Abdel-Salam OM, Shaffie N, Kenawy SA. Antihypertensive and cardioprotective effects of pumpkin seed oil. J Med Food. 2012.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *