CHARGEMENT

Type de recherche

Rhodiola

Avatar
Share

Découvrir la Rhodiola et ses bienfaits

Elle serait à l’origine de la force et de l’endurance légendaires des peuples vikings. La rhodiola est une plante arctique vivace qui posséderait de nombreux bienfaits sur l’organisme. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser la rhodiola, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits de la rhodiolaCette plante porte tout un tas de noms différents. Orpin rose, rhodiole, racine arctique, racine d’or ou encore, rhodiola rosea. Elle est issue de la famille des crassulacées (crassulaceae). La plante produit plusieurs rejets sur une seule racine épaisse. Ces derniers mesurent entre cinq et trente-cinq centimètres de hauteur. La rhodiole est dioïque, ce qui signifie qu’il existe des plantes femelles et mâles distinctes.

La plante mesure environ soixante-dix centimètres de long, tige et racine comprises. La majeure partie de la rhodiole se compose d’une racine vigoureuse, aussi appelée « rhizome ». Cette racine est comestible et on l’utilise en phytothérapie. La plante se compose de flavonoïdes, de rosavine, de salidroside, ainsi que de douze acides aminés différents (1). Dans sa composition se trouvent également des tanins et des antioxydants. Mais ce n’est pas tout. La plante propose aussi des sels minéraux ainsi que diverses vitamines. C’est donc cette composition exceptionnelle qui serait à l’origine des bienfaits de la plante.

Origine et historique

La rhodiola rosea évolue dans les régions froides de notre planète, telles que la Scandinavie et la Sibérie. On en trouve également dans la plupart des massifs montagneux d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Considérée comme une plante vivace, la rhodiole pousse généralement jusqu’à trois mille mètres d’altitude. C’est en Scandinavie et en Sibérie que la plante a gagné ses galons de plante médicinale. Selon la légende suédoise, c’est de la rhodiola rosea que les Vikings tenaient leur incroyable force et leur endurance à toute épreuve. Depuis des siècles donc, d’importants pouvoirs sont attribués à la rhodiole, notamment sur la performance physique et l’endurance.

Aujourd’hui encore, les jeunes mariés sibériens reçoivent des racines de rhodiole dans le but de donner naissance à des enfants sains. Selon les légendes ukrainiennes, le prince Danila Galitsky (XIIIe siècle) devait sa puissance à la plante arctique. Ses exploits amoureux continuent toujours d’animer l’imagination populaire. On a aussi retrouvé la trace de la plante en Mongolie, où les médecins l’utilisaient pour lutter contre la tuberculose, la grippe et le cancer. Les empereurs chinois auraient quant à eux envoyé des expéditions sur les sols sibériens afin de trouver et de rapporter cette précieuse racine en Asie.

Depuis sa découverte, la rhodiola rosea a façonné sa réputation. Dans les temps anciens, elle était si populaire que son nom traversa de nombreuses frontières. Elle anime depuis longtemps les légendes et autres histoires mystiques dans de nombreux pays. Au début des années 1960, les chercheurs ont décidé de se pencher sur les réels bienfaits de la plante sur l’organisme. Les premières études ont donc débuté au cours de l’année 1965. Ce sont essentiellement des chercheurs scandinaves et sibériens qui les ont menées, ce qui explique que la plante ne soit pas encore très connue en Occident. Néanmoins, ses bienfaits commencent à s’ébruiter.

Recherches et bienfaits

bienfaits de la rhodiola

Amélioration des fonctions cognitives, stress et fatigue

Différentes études ont été menées sur des groupes d’étudiants en période d’examen, sur des médecins surmenés ainsi que sur des volontaires placés en situation de fatigue et de stress (2) (3) (4). Au cours des études, la rhodiola s’est démarquée par sa capacité à améliorer de manière significative les performances cognitives des participants. Et ce, en périodes de stress et de fatigue intenses. La plante semble avoir agi sur le bien-être, la concentration, la coordination motrice, la forme physique ainsi que sur les performances académiques, la réduction de la fatigue et la capacité de travail intellectuel des participants.

Ces études sont très souvent mises en avant lorsque les effets de la rhodiole sur les performances cognitives sont présentés. Elles ont conduit à la réalisation d’une autre étude, au cours de l’année 2009. Celle-ci a permis d’apporter des preuves supplémentaires des effets bénéfiques de la plante sur l’organisme (5). La consommation de rhodiole a ainsi permis d’améliorer significativement l’état général des personnes touchées par le stress et la fatigue.

Amélioration des performances physiques

La communauté scientifique est divisée au sujet des effets de cette plante vivace sur les performances physiques de l’être humain. Au cours des années 2000, des essais cliniques ont été menés sur la capacité d’amélioration de l’adaptation de l’organisme à l’effort. Les études portaient aussi sur l’amélioration de l’endurance et de la coordination motrice grâce à la rhodiola rosea. Les chercheurs sont parvenus à la conclusion que la plante s’avérait être très efficace dans ces cas de figure (6). Les conclusions évoquaient aussi la capacité de la plante à accélérer la récupération musculaire après l’effort. De plus, ses propriétés anti-inflammatoires auraient permis de réduire les effets des exercices prolongés et intenses (7). Cependant, d’autres études réalisées en parallèle ont conduit à des résultats opposés (8).

Certaines études menées en 2007 ont confirmé l’inefficacité de la plante (9), tandis que d’autres ont montré la capacité du corps à s’adapter à l’effort sous l’influence de la rhodiole (10). Depuis, la communauté scientifique reste donc divisée, malgré ses avancées. 

Lutte contre l’anxiété et la dépression

La rhodiola rose est connue pour être une plante adaptogène. Cela signifie qu’elle permet de réduire les effets néfastes des différents stress sur l’organisme (stress émotionnel, stress oxydatif…). En Scandinavie et en Russie, cela fait des siècles que la plante est utilisée pour lutter contre l’effet stressant du climat extrême (11).

Des essais ont également été menés sur cette capacité de la plante. Des chercheurs ont affirmé que les patients traités aux antidépresseurs tricycliques ont vu une amélioration considérable de leur état de santé. Ces derniers souffraient moins des effets secondaires de leur traitement lorsqu’ils consommaient de la rhodiola rosea (12) (13). Un autre essai clinique a mis en évidence le pouvoir antidépresseur de la plante. La rhodiola rosea a ainsi permis de réduire les symptômes liés à la dépression légère à modérée chez les patients qui la consommaient régulièrement (14). Les résultats d’une autre étude montrent que la plante permet de réduire les symptômes du trouble de l’anxiété généralisée (15).

Amélioration du système immunitaire et lutte face au cancer

La rhodiole serait dotée de propriétés bénéfiques face au cancer. Dans le cadre d’un essai préliminaire, elle a permis de stimuler la réponse immunitaire des patients atteints d’un cancer superficiel de la vessie, mais aussi de réduire le taux de récidive (16). La plante s’avère également efficace dans le cadre du traitement par chimiothérapie du cancer ovarien (17). La stimulation du système immunitaire est une capacité qui a également été observée par des chercheurs arméniens, auprès de patients touchés par une pneumonie. La rhodiole associée à d’autres éléments (schisandra et téleuthérocoque) a accéléré la guérison de la maladie tout en améliorant la qualité de vie des personnes (18).

Lutter contre l’infertilité et la dysfonction érectile

Depuis des centaines d’années, la rhodiole éveille la curiosité des peuples. Et pour cause. Elle serait d’une aide considérable pour retrouver de la vigueur sexuelle et booster la libido. Mieux encore, la plante permettrait de lutter contre la dysfonction érectile et l’infertilité ! Selon les études scientifiques menées à ce jour, ces propriétés pourraient bien s’avérer être vraies.

En effet, au cours d’une étude menée à ce sujet, la rhodiole aurait permis de faire réapparaître les menstruations normales chez un grand nombre de femmes touchées par l’aménorrhée. Par la suite, elle aurait facilité le départ de plusieurs grossesses pour ces mêmes femmes. Un autre essai mené sur des hommes touchés par des problèmes d’éjaculation précoce et de dysfonction érectile a montré de nettes améliorations des fonctions sexuelles grâce à la consommation de rhodiole (19).

Consommation, indications et posologie

bienfaits de la rhodiolaDans ses régions d’origine, la rhodiole se consomme souvent sous la forme d’une infusion. Elle est alors consommée le matin et le midi en tisane. En Occident, on la trouve essentiellement en capsules ou en comprimés d’extrait sec normalisé. Au cours des études présentées ci-dessus, les chercheurs ont utilisé un extrait de rhizome de la plante, de manière à fournir 1 % de salidroside et 3 % de rosavine aux patients. Il s’agit vraisemblablement des principes actifs de cette plante vivace. Dans ce cadre, vous trouverez la posologie adaptée à votre produit sur le flacon ou l’emballage de celui-ci. On conseille généralement de prendre entre 100 et 300 mg de produit, et ce deux fois par jour.

Il est conseillé de prendre les extraits de la plante le matin et le midi, environ trente minutes avant les repas. Consommer de la rhodiole le soir peut perturber la qualité du sommeil. De plus, en Russie, les cures durent entre dix à vingt jours, avant de s’arrêter durant deux semaines entières. Elles peuvent ensuite être reprises si nécessaire. Il est donc préférable de ne pas dépasser vingt jours de cure et de respecter ce temps de pause.

Association avec d’autres plantes et interactions

La rhodiole est une plante vivace et adaptogène. Elle porte le surnom de « ginseng de Sibérie ». Elle est donc un complément alimentaire puissant face à la fatigue physique et mentale, ainsi que contre différentes formes de stress. Si ces effets vous rappellent quelque chose, c’est tout à fait normal. Ils sont semblables à ceux du ginseng ! Le ginseng est une plante millénaire, connue pour ses propriétés vivifiantes sur l’organisme. La rhodiole est la plante du calme émotionnel. Une fois réunies, elles peuvent combiner leurs propriétés pour devenir plus influentes et plus efficaces. Ce sont les deux des plantes adaptogènes, qui énergisent le corps et l’esprit. Ginseng et rhodiole favorisent également de meilleures fonctions sexuelles. Le ginseng et la rhodiole peuvent s’associer au cours de cures de compléments alimentaires.

La rhodiole est souvent présente dans les mélanges de plantes ayant pour vocation de stimuler la vigueur sexuelle. Ses potentiels effets sur les fonctions sexuelles sont vraisemblablement attribuables aux propriétés adaptogènes de la plante.

En théorie, la rhodiole peut amplifier et augmenter les effets des suppléments et des plantes qui possèdent un effet stimulant sur l’organisme (à l’image du ginseng). Elle peut donc également augmenter les effets des médicaments dotés des mêmes propriétés. On estime par ailleurs que les effets de la racine d’or peuvent s’accumuler avec ceux des inhibiteurs de l’enzyme de conservation de l’angiotensine, ou IECA. Si vous suivez un traitement médical, demandez conseil à votre médecin avant de débuter une cure de compléments alimentaires.

Contre indications

À l’heure actuelle, les chercheurs manquent encore de données toxicologiques complètes au sujet de la racine de rhodiola. De ce fait, la plante est contre-indiquée pour les femmes enceintes et allaitantes. Par ailleurs, les personnes atteintes de psychose maniacodépressive doivent faire preuve de prudence en cas de consommation de rhodiole. Chez ces personnes, la plante peut déclencher des crises d’excitation psychique, aussi appelées « manies ». Si vous suivez un traitement dans ce cadre, il est préférable de solliciter l’avis de votre médecin traitant avant de consommer de la rhodiola rosea.

Comme nous l’avons évoqué, il faut éviter de prendre de la rhodiola le soir afin de ne pas perturber le sommeil. Les effets indésirables liés à la consommation de la plante sont rares. Néanmoins, de l’agitation et de la surexcitation peuvent parfois se manifester. Dans ce cas, il convient de réduire le dosage des prises jusqu’à ce que ces symptômes disparaissent totalement. Ensuite, les doses peuvent être augmentées progressivement pour revenir aux dosages habituels.

Conseils : où et comment acheter la plante

En Occident, on trouve essentiellement la rhodiole sous la forme d’extrait normalisé, et donc de complément alimentaire (gélules ou comprimés). Ces extraits peuvent s’acheter en boutiques (magasins bio, parapharmacie, herboristeries, etc.), ainsi que sur Internet. Si vous commandez de la rhodiole sur Internet, assurez-vous de le faire auprès d’un vendeur et donc d’un site web de confiance.

Par ailleurs, la rhodiole est originaire de Scandinavie et de Sibérie. On la trouve aussi dans les régions montagneuses d’Europe, d’Asie et d’Amérique. Un produit de qualité sera fabriqué à partir de plantes issues de ces régions spécifiques. Vérifiez donc toujours la provenance des plantes utilisées dans la confection de vos compléments alimentaires, que ce soit pour la rhodiole ou une autre plante. Par ailleurs, optez pour un complément alimentaire contenant 3 % de rosavine et 1 % de salidroside si vous souhaitez profiter des réels bienfaits de la plante. En dessous de ces taux, les propriétés présentées ci-dessus ne sont pas garanties.

Notes & références

1. Analyse expérimentale des propriétés thérapeutiques de Rhodiola rosea L. et de ces applications possibles en médecine, Kucinskaite A, Briedis V, Savickas A, Medicina (Kaunas), 2004.
2. A double-blind, placebo-controlled pilot study of the stimulating and adaptogenic effect of Rhodiola rosea SHR-5 extracts on the fatigue of students caused by stress during an examination period with a repeated low-dose regimen. Spasov AA, Wikman GK, et al. Phytomedicine, 2000.
3. Rhodiola rosea in stress-induced fatigue – a double-blind crossover study of a standardized extract SHR-5 with a repeated low-dose regimen on the mental performance of healthy physicians during night duty. Darbinyan V, Kteyan A, et al. Phytomedicine, 2000.
4. A randomized trial of two different doses of a SHR-5 Rhodiola rosea extract versus placebo and control of capacity for mental work. Shevtsov VA, Zholus BI, et al. Phytomedicine, 2003
.
5. A randomised, double-blind, placebo-controlled, parallel-group study of the standardised extract shr-5 of the roots of Rhodiola rosea in the treatment of subjects with stress-related fatigue. Olsson EM, von Schéele B, Panossian AG. Planta Med. 2009.
6. Acute Rhodiola rosea intake can improve endurance exercise performance. De Bock K, Eijnde BO, et al. Int J Sport Nutr Exerc Metab. 2004
7. Extract of Rhodiola rosea radix reduces the level of C-reactive protein and creatinine kinase in the blood. Abidov M, Grachev S, et al. Bull Exp Biol Med. 2004.
8. Lack of effect of Rhodiola or oxygenated water supplementation on hypoxemia and oxidative stress. Wing SL, Askew EW, et al. Wilderness Environ Med. 2003.
9. Failure of Rhodiola rosea to alter skeletal muscle phosphate kinetics in trained men. Walker TB, Altobelli SA, et al. Metabolism. 2007.
10. Effects of chronic Rhodiola Rosea supplementation on sport performance and antioxidant capacity in trained male: preliminary results. Parisi A, Tranchita E, et al. J Sports Med Phys Fitness. 2010.
11.
https://www.cbceurope.it/images/stories/file/chemical/RhodiolaExtract.pdf.
12.
Essais mentionnés dans : Brown RP, Gerbarg PL, Ramazanov Z. Rhodiola rosea : A Phytomedicinal Overview. HerbalGram, American Botanical Council, États-Unis, 2002.
13. Second-tier natural antidepressants: Review and critique. Iovieno N, Dalton ED, Fava M, Mischoulon D. J Affect Disord. 2010.
14. Clinical trial of Rhodiola rosea L. extract SHR-5 in the treatment of mild to moderate depression. Darbinyan V, Aslanyan G, et al. Nord J Psychiatry. 2007.
15. A pilot study of Rhodiola rosea (Rhodax) for generalized anxiety disorder (GAD). Bystritsky A, Kerwin L, Feusner JD. J Altern Complement Med. 2008.
16. The effect of a Rhodiola rosea extract on the incidence of recurrences of a superficial bladder cancer (experimental clinical research), Bocharova OA, Matveev BP, et al. Urol Nefrol (Mosk). 1995.
17. Effect of a combination of extract from several plants on cell-mediated and humoral immunity of patients with advanced ovarian cancer. Kormosh N, Laktionov K, Antoshechkina M. Phytother Res. 2006.
18. Impact of Chisan (ADAPT-232) on the quality-of-life and its efficacy as an adjuvant in the treatment of acute non-specific pneumonia. Narimanian M, Badalyan M, et al. Phytomedicine. 2005.
19. Rhodiola rosea : A Phytomedicinal Overview. Brown RP, Gerbarg PL, Ramazanov Z. HerbalGram. 2002.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *