CHARGEMENT

Type de recherche

Sauge

Avatar
Share

Découvrir la Sauge et ses bienfaits

La sauge est l’une des plantes médicinales les plus répandues et utilisées dans le monde entier, et ce depuis des millénaires. Ses vertus et propriétés bénéfiques ont séduit toutes les civilisations qui l’ont rencontrée. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser la sauge, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits de la sauge

La sauge (Salvia officinalis L.), aussi appelée herbe sacrée ou thé d’Europe, est une plante appartenant à la famille des Lamiaceae, et au genre Salvia. Ce sous-arbrisseau pouvant atteindre 70 centimètres de hauteur est une plante vivace, très aromatique et attachée aux sols calcaires de la région méditerranéenne. Cette plante est présente dans toutes les zones tempérées, sur les sites ensoleillés et sur des sols bien drainés.

Les tiges de la sauge sont quadrangulaires. Quant à ses feuilles, elles sont laineuses et arborent des couleurs violacées ou grises/vertes. En phytothérapie, on utilise essentiellement les feuilles et les sommités fleuries de la plante.

Cette plante est très appréciée en cuisine pour ses saveurs et arômes si particuliers. Mais ce sont ses propriétés médicinales qui lui valent une réputation planétaire. Sa composition nutritionnelle n’y est pas étrangère. Celle-ci comprend de l’huile essentielle, des triterpènes (acide oléanolique et dérivé, acide ursolique) ainsi que des flavonoïdes, dont fait partie la lutéoline. À ces principes actifs s’ajoutent des tanins et des composés phénoliques, dont de l’acide rosmarinique. La sauge renferme aussi des diterpènes (safficinolide, rosmanol, acide carnosique et carnosol) en quantités intéressantes. Dans l’huile essentielle de sauge, on trouve des cétones, des monoterpènes, des sesquiterpènes ainsi que du salviol.

Origine et historique

La sauge est une plante médicinale à l’Histoire très riche et très ancienne. Elle était déjà connue et utilisée à l’Antiquité et au Moyen Âge. Mais ses usages seraient bien plus anciens, puisque les Égyptiens l’utilisaient déjà il y a plusieurs millénaires pour ses propriétés et vertus. 

On sait que les femmes égyptiennes buvaient du jus de sauge pour régulariser leurs cycles menstruels, améliorer leur fertilité et faciliter les grossesses. Les peuples arabes et romains l’utilisaient comme tonique et comme remède contre les morsures de serpents. Quant aux Grecs, ils appréciaient tout particulièrement les propriétés antiseptiques et digestives de cette plante. Pline l’Ancien lui-même vantait les louanges de cette plante.

Les peuples outre-Atlantique ont aussi une histoire intime avec cette plante. À l’époque préhispanique, les Aztèques, précédés des Mayas, cultivaient la sauge et plus particulièrement l’espèce Salvia hispanica, qui donna son nom au Chiapas, un état du Mexique. C’est de cette variété que provient la fameuse graine de chia, mais ce n’est pas le sujet. La sauge officinale est originaire d’Europe et du bassin méditerranéen.

Ainsi, la sauge a traversé les continents et les époques, aussi bien comme aliment que comme plante médicinale. La sauge intégrait même les remèdes préventifs face aux différents épisodes de peste qui ont ravagé l’Europe au cours de l’histoire. On la considérait comme une panacée à l’époque du Moyen Âge. Aujourd’hui, elle reste une plante médicinale très appréciée et utilisée dans le monde entier.

Recherches et bienfaits

bienfaits de la sauge

Cognition et santé cérébrale

Les essais et études menées sur la sauge en tant que plante médicinale révèlent qu’elle améliore les performances cognitives des personnes qui la consomment. Ces effets sont d’autant plus importants en cas de maladie neurodégénérative comme la maladie d’Alzheimer (1). On sait que cette plante améliore la mémoire chez les personnes âgées (2), ainsi que les fonctions cognitives (et notamment la mémoire) des personnes qui la consomment (3). La sauge contribue également à réduire l’agitation nerveuse des patients. 

En outre, les études montrent également que la sauge prise sous forme de complément alimentaire ou d’extraits permet de stimuler la mémoire à court terme (4), tout en améliorant l’humeur et en réduisant le stress (5-6).

Un grand pouvoir antioxydant

La sauge est une plante qui possède de grands pouvoirs antioxydants en raison de sa teneur en acide rosmarinique, en acide carnosique et en flavonoïdes (7-8). Ce sont les principaux composés antioxydants de la plante. Les antioxydants sont des composés naturellement présents dans les végétaux. Leur rôle dans notre organisme est de réduire et de prévenir les dommages provoqués par les radicaux libres au niveau cellulaire principalement. Ces derniers sont des molécules particulièrement réactives qui sont impliquées dans l’apparition de certaines maladies liées au vieillissement, de pathologies cardiovasculaires et de certains types de cancers.

La consommation régulière de sauge permet de stimuler l’activité d’un enzyme antioxydant qui se trouve dans notre foie. Les herbes fraîches comme la sauge démontrent un fort potentiel antioxydant : c’est pour cette raison qu’elles gagnent à intégrer nos recettes culinaires. D’ailleurs, les antioxydants comme ceux présents dans la plante ont un effet régulateur sur le système immunitaire (9).

Impact sur la glycémie

La sauge est réputée pour ses vertus sur la glycémie, qui désigne le taux de sucre dans le sang (10). La prise de sauge est susceptible de réduire de près de 30 % la glycémie sanguine des sujets diabétiques (modérés) et des non-diabétiques. Elle est cependant moins efficace chez les sujets atteints d’une forme plus grave du diabète. Les capsules de sauge aident à réduire le taux de glucose à jeun et d’hémoglobine glyquées des patients.

Ménopause et trouble menstruels

La sauge a longtemps été utilisée pour ses vertus régulatrices sur les troubles menstruels et sur les symptômes de la ménopause. Justement, elle est particulièrement efficace contre les bouffées de chaleur (11). Les femmes l’utilisaient déjà il y a plusieurs milliers d’années pour améliorer leur fertilité, mais aussi pour préparer leur corps à la grossesse. Aujourd’hui encore, la plante les accompagne face aux troubles menstruels et les aide à conserver un certain équilibre hormonal, précieux pour leur bien-être. En effet, la plante aide à réguler les hormones féminines comme les œstrogènes et la progestérone (12).

Des effets sur le taux de lipides sanguins

La consommation de sauge sous forme d’extraits aide à réduire le taux de triglycérides sanguins, comme le démontrent les études cliniques réalisées dans ce domaine (13). Les triglycérides sont, pour rappel, les lipides en circulation dans le sang. Lorsqu’ils sont présents en abondance, ils peuvent devenir un facteur prédisposant aux maladies cardiovasculaires. Les composés actifs de la sauge (notamment l’acide carnosique) possèdent des effets hypotriglycéridémiants. À ce titre, la consommation de sauge aide à prévenir et à lutter contre les pathologies cardiovasculaires liées à l’augmentation du taux de cholestérol total et LDL dans le corps. La plante contribue à réduire ces taux, tandis qu’elle participe à l’augmentation du bon cholestérol dans l’organisme.

Les autres bienfaits de la plante

La sauge sous toutes ses formes comporte quelques autres bienfaits pour la santé. Elle est anti-inflammatoire par voie locale (14) et antalgique. Cette plante possède des propriétés antifongiques, antivirales et antibactériennes majeures, comme le montrent les études cliniques menées sur elle (15). En outre, on la sait fortement anti-asthénique, tonicardiaque… Elle permet de traiter de nombreux problèmes de santé comme les inflammations, les entorses, les ulcères, les rhumatismes, les problèmes digestifs, la dépression et d’autres troubles mentaux.

Consommation, indications et posologie

bienfaits de la sauge

La sauge est une plante indiquée en cas de troubles digestifs, de diabète et de symptômes de la ménopause. Elle s’utilise aussi pour fortifier le système nerveux, maintenir les fonctions cognitives et soutenir le système endocrinien. Enfin, les autres indications de la plante concernent ses activités anti-inflammatoires, antiseptiques et antioxydantes, ainsi que le traitement de l’hyperhidrose (transpiration excessive).

La posologie dépend essentiellement de la forme de sauge choisie. En décoction, la plante permet de réduire la glycémie. Il faut faire bouillir dix grammes de feuilles de sauge dans 100 millilitres d’eau ou de vin, à boire en une fois. En infusion, on l’utilise comme tonique et pour ses propriétés stomachiques. On laisse infuser quinze à trente grammes de feuilles dans un litre d’eau bouillante durant dix minutes. On en consomme une tasse après chaque repas.

En teinture mère, il faut en prendre 25 gouttes, trois fois par jour. Sous la forme de feuilles séchées, on recommande de laisser infuser un à trois grammes de feuilles dans 150 millilitres d’eau bouillante pendant cinq à dix minutes, avec un maximum de trois tasses par jour. En extraits liquides, on prend un à trois millilitres, trois fois par jour. Enfin, en extraits secs, il faut prendre entre 180 et 360 milligrammes de produit, trois fois par jour. Pour un dosage optimal, demandez conseil à un professionnel de santé ou un spécialiste des plantes.

Association avec d’autres plantes et interactions

Les associations de la sauge avec d’autres plantes sont nombreuses. En effet, cette plante se marie parfaitement avec le cèdre et la coriandre. Idem avec la cardamome, la lavande, la bergamote et le géranium. Elle est aussi efficace en association avec les huiles d’agrumes. En outre, ses bienfaits contre les bouffées de chaleur s’associent aux effets du trèfle rouge et du houblon. Contre les troubles de la ménopause, la sauge combine ses vertus à celles de l’alfalfa et du trèfle rouge, une fois encore.

Du côté des huiles essentielles, la sauge s’associe à l’arbre à thé, au romarin, au néroli, au vétiver et à l’orange. Enfin, contre les règles peu abondantes et irrégulières, c’est à l’huile d’onagre que l’on peut marier la sauge !

En ce qui concerne les interactions possibles de la sauge, elles concernent essentiellement les médicaments prescrits en cas de diabète. Il est préférable de solliciter un avis médical dans ce cas de figure. En outre, la plante est susceptible d’interagir avec les neuroleptiques. Idem pour les médicaments que l’on utilise contre l’anxiété et les troubles du sommeil.

Contre indications

La sauge est une plante relativement sécuritaire aux doses recommandées. Toutefois, les femmes enceintes, les mères allaitantes ainsi que les personnes qui souffrent d’épilepsie doivent l’éviter. Il en est de même pour les jeunes enfants, les enfants et les adolescents. Cette plante ne doit pas être utilisée à fortes doses ou à long terme. L’essence de sauge est un produit toxique qui, même à faible dose, peut engendrer des crises d’épilepsie et des convulsions.

Une attention particulière est demandée aux personnes qui conduisent des véhicules ou des machines par l’Agence européenne du médicament en cas de prise de sauge, en raison de ses effets sur la vigilance.

Aux doses recommandées, les effets secondaires liés à la prise de sauge sous n’importe laquelle de ses formes sont rares. Il s’agit généralement de nausées et de vomissements. Toutefois, en cas de surdosage, d’autres symptômes peuvent apparaître. Il est question de vertiges, de bouffées de chaleur, d’une accélération des battements de cœurs et de convulsions.

Conseils : où et comment acheter la plante

Peu coûteuse, la sauge est une plante très facile à trouver et qui convient à un grand nombre de personnes. Il serait dommage de s’en priver. Toutefois, si elle est très répandue, elle n’est pas toujours de très bonne qualité. Il est important de choisir de la sauge biologique et des produits élaborés à partir d’une sauge cultivée dans le respect des normes biologiques. Ces produits sont dénués de pesticides et autres produits chimiques. L’idéal est donc de se tourner vers les enseignes qui commercialisent des produits bio de qualité. 

Il existe aussi des sites internet de référence dans ce domaine, qui proposent uniquement des produits diététiques naturels, dont la sauge fait partie sous différentes formes : séchées, fraîches, en complément alimentaire… 

La sauge est proposée dans le commerce en compléments alimentaires, en tisane de feuilles, en teinture mère de parties aériennes et en huile essentielle de plante fleurie. On peut aussi trouver des extraits fluides ou secs de cette plante.

Notes & références

1. S. Akhondzadeh, M. Noroozian, M. Mohammadi, S. Ohadinia, A. H. Jamshidi, M. Khani. Salvia officinalis extract in the treatment of patients with mild to moderate Alzheimer’s disease: a double blind, randomized and placebo-controlled trial. Journal of Clinical Pharmacy and Therapeutics, February 2003.
2. Scholey AB, Tildesley NT, Ballard CG, Wesnes KA, Tasker A, Perry EK, Kennedy DO. An extract of Salvia (sage) with anticholinesterase properties improves memory and attention in healthy older volunteers.
3. Miroddi M, Navarra M, Quattropani MC, Calapai F, Gangemi S, Calapai G. Systematic review of clinical trials assessing pharmacological properties of Salvia species on memory, cognitive impairment and Alzheimer’s disease. CNS Neurosci Ther. 2014.
4. Salvia lavandulaefolia (Spanish sage) enhances memory in healthy young volunteers. Tildesley NT, Kennedy DO, et al. Pharmacol Biochem Behav. 2003 Jun.
5. Kennedy DO, Pace S, et al. Effects of cholinesterase inhibiting sage (Salvia officinalis) on mood, anxiety and performance on a psychological stressor battery. Neuropsychopharmacology. 2006.
6. Positive modulation of mood and cognitive performance following administration of acute doses of Salvia lavandulaefolia essential oil to healthy young volunteers. Tildesley NT, Kennedy DO, et al. Physiol Behav. 2005.
7. Schwarz K, Ternes W. Antioxidative constituents of Rosmarinus officinalis and Salvia officinalis. II. Isolation of carnosic acid and formation of other phenolic diterpenes. Z Lebensm Unters Forsch. 1992.
8. Yinrong Lu, L Yeap Foo. Antioxidant activities of polyphenols from sage (Salvia officinalis). Food Chemistry, Volume 75, Issue 2, November 2001.
9. Capek P, Hribalova V. Water-soluble polysaccharides from Salvia officinalis L. possessing immunomodulatory activity. Phytochemistry. 2004.
10. Alarcon-Aguilar FJ, Roman-Ramos R, Flores-Saenz JL, Aguirre-Garcia F. Investigation on the hypoglycaemic effects of extracts of four Mexican medicinal plants in normal and alloxan-diabetic mice. Phytother Res. 2002.
11. Bommer S, Klein P, Suter A. First time proof of sage’s tolerability and efficacy in menopausal women with hot flushes. Adv Ther. 2011.
12. Huda Kareem Sarbiot Al- bediry & Jafar Abbas Issa Al- Maamori. Physiological Efficiency of Sage Tea (salvia officinalis L.) Administration on Fertility in Adult Female Rats. Journal Of Wassit For Science & Medicine, 2013.
13. Ninomiya K, Matsuda H, Shimoda H, Nishida N, Kasajima N, Yoshino T, Morikawa T, Yoshikawa M. Carnosic acid, a new class of lipid absorption inhibitor from sage. Bioorg Med Chem Lett. 2004.
14. Baricevic D, Sosa S, Della Loggia R, Tubaro A, Simonovska B, Krasna A, Zupancic A. Topical anti-inflammatory activity of Salvia officinalis L. leaves: the relevance of ursolic acid. J Ethnopharmacol. 2001.
15. Nolkemper S, Reichling J, Stintzing FC, Carle R, Schnitzler P. Antiviral effect of aqueous extracts from species of the Lamiaceae family against Herpes simplex virus type 1 and type 2 in vitro. Planta Med. 2006.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *