CHARGEMENT

Type de recherche

Basilic

Avatar
Share

Découvrir le Basilic et ses bienfaits

Essentiellement connu et utilisé comme une herbe aromatique, le basilic présente de nombreux intérêts pour la santé humaine. Ses propriétés sont multiples ! Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser le basilic, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits du basilicLe Basilic ou Basilic romain (Ocimum basilicum L.) est une plante qui appartient à la famille des Lamiacées (labiées, labiacées). Cette espèce de plante herbacée thérophyte est essentiellement cultivée comme plante condimentaire et aromatique. Le basilic porte différents noms, comme « herbe royale », « basilic commun », « basilic aux sauces » ou encore « Grand Basilic ». La plante possède aussi quelques autres synonymes scientifiques : Ocimum basilicum pour la variété majus Benth et Ocimum basilicum pour la variété glabratum Benth. 

Le basilic est une herbe annuelle qui mesure entre vingt et cinquante centimètres de haut. Ses feuilles sont ovales et de couleur vert foncé. Ses tiges rameuses forment des touffes. Le basilic produit une fleur dont la couleur varie entre les tons blanc jaunâtre à blanc rougeâtre. Les fleurs se rassemblent en verticilles par groupes de six. En phytothérapie, on utilise les feuilles séchées (comme en cuisine, d’ailleurs). Pour l’huile essentielle, ce sont les parties aériennes fleuries que l’on utilise. 

Le basilic se compose d’huile essentielle (linalol, méthyl-chavicol) ainsi que de coumarines (esculoside). Il contient aussi différents polyphénols, comme les flavonoïdes (quercétol, kaempférol), les tanins, l’acide caféique et l’acide rosmarinique. On trouve également dans sa composition des triterpènes : l’acide ursolique et l’acide oléanolique. Ce sont ces principes actifs qui sont à l’origine des bienfaits du basilic sur notre santé.

Origine et historique

Le terme « basilic » est apparu pour la première fois dans la langue française en 1120. À l’origine, ce mot faisait référence à un serpent mythique. Ce dernier pouvait tuer d’un regard. Au niveau étymologique, « basilic » provient du bas latin « basilicum », qui a été emprunté au grec « basilikos ». Et ce mot signifie « petit roi » ! C’est aux alentours de l’an 1398 que l’on a commencé à utiliser ce terme pour désigner la plante aromatique. Selon certains historiens, cela est dû au fait que la plante, en raison de son arôme puissant, pouvait figurer sur la table des rois. Pour d’autres, il faisait partie d’un médicament magistral ou d’un onguent traditionnel. 

Selon toute vraisemblance, cette plante serait originaire du centre de l’Afrique. Elle aurait ensuite été domestiquée dans le Sud-Est asiatique ainsi qu’en Inde, pour ensuite s’éteindre dans toute l’Asie. Le basilic aurait été importé en Occident par les armées d’Alexandre le Grand, aux alentours de l’an 300 avant notre ère. Le peuple grec a été le premier à l’adopter, suivi de près par les Romains. La plante fut cultivée dans le bassin méditerranéen très rapidement. En France, le basilic est apparu au XIIe siècle. En Amérique, il fut cultivé au XVIIe siècle. Aujourd’hui, le basilic est l’une des plantes aromatiques les plus répandues et cultivées dans le monde. 

Le basilic commun est très utilisé dans la cuisine italienne et méditerranéenne. Toutefois, il en existe d’autres variétés, notamment répandues en Asie et dans les cuisines asiatiques : Thaïlande, Cambodge, Vietnam, Laos, Taïwan… On trouve des cultures de basilic dans le monde entier. On en connaît environ cinquante espèces différentes, et des centaines de variétés. Chaque variété possède ses propres caractéristiques, notamment au niveau de sa composition. Nous nous intéressons ici au basilic commun, le plus présent en Europe.

Recherches et bienfaits

bienfaits du basilic

Des bienfaits sur la digestion et un puissant antispasmodique 

Le basilic agit comme un protecteur de la muqueuse gastrique (1). Il se montre particulièrement utile en cas de digestion compliquée, d’aigreurs d’estomac ou de ballonnements. Cette plante est un véritable tonique digestif ! Elle facilite la sécrétion des sucs gastriques et agit également sur la sécrétion de bile, afin de mieux digérer les graisses. Le basilic est aussi apéritif et carminatif. Il contribue à nettoyer le système digestif et à optimiser son travail plus qu’essentiel de digestion des aliments. On dit du basilic qu’il est hépatobiliaire, en raison de ses effets sur la sécrétion de bile ainsi que sur le foie. 

D’autre part, le basilic consommé en tisane est recommandé contre les nausées, la dysenterie et les flatulences (2). Il se montre efficace contre les diarrhées, la constipation, le dysfonctionnement rénal ainsi qu’en tant que vermifuge naturel. 

Pour aller encore plus loin, le basilic agit aussi contre les ballonnements et les crampes d’estomac. Le tout, avec beaucoup d’efficacité. Cette plante est renommée pour ses propriétés antispasmodiques puissantes, les spasmes digestifs, les vomissements et les troubles gastro-intestinaux. Le basilic nous aide à restaurer et à maintenir un véritable bien-être intestinal au fil du temps. 

Une plante naturellement antioxydante 

La composition du basilic est naturellement riche en polyphénols, comme les flavonoïdes et les tanins. Il en est de même pour l’acide rosmarinique (3). Ces composés que l’on trouve uniquement dans les végétaux sont des antioxydants. Cela signifie qu’ils agissent contre l’excès de stress oxydatif et de radicaux libres dans l’organisme. Ces derniers nuisent à la santé en attaquant les cellules. Ils sont souvent à l’origine de maladies cardiovasculaires et favorisent le développement de cancers. Pour lutter contre leurs effets, nous devons intégrer des aliments antioxydants à notre alimentation, à l’image du basilic. D’autre part, les antioxydants contribuent à lutter contre le vieillissement cellulaire accéléré. Ils nous préservent donc des effets du temps ! 

Un antiviral et antibactérien naturel 

L’acide rosmarinique présent dans le basilic est un antiviral naturel très puissant. Par conséquent, la plante aide l’organisme à combattre les infections virales qui l’agressent, notamment en période hivernale. Il présente une activité intéressante sur deux virus à ARN en raison de sa teneur en acide ursolique : coxsackievirus B1 et enterovirus 71 (4).

Le basilic est aussi connu pour être un antimicrobien puissant (5-6). De plus, on sait que le basilic augmente l’activité antibactérienne de certains médicaments. Son utilisation est très prometteuse dans le traitement des infections, en plus d’un traitement médical adapté. Le basilic contribue à renforcer les défenses naturelles de l’organisme, et donc notre système immunitaire. Il prévient le rhume et la grippe grâce à ses propriétés antivirales et antimicrobiennes. Ses propriétés antifongiques sont très utiles pour prévenir la prolifération des mycoses et autres champignons (7). Polyvalent, le basilic est un véritable allié de notre santé. 

Réduire le stress, l’anxiété et les insomnies 

Le basilic est une plante riche en antioxydants et en principes actifs. Ces éléments agissent directement sur le stress et l’anxiété. On sait que l’huile essentielle de basilic se montre également utile pour accompagner les patients qui souffrent de dépression. En effet, il possède des vertus légèrement euphorisantes qui aident à combattre les symptômes de cette maladie. 

D’autre part, et en raison de ses vertus sur le stress et l’anxiété, le basilic est une plante que l’on recommande aussi pour lutter contre les insomnies et les troubles du sommeil. Il nous aide à retrouver un sommeil plus serein et plus réparateur au quotidien. Dans ce cadre, on peut associer le basilic à des plantes favorisant le sommeil comme la verveine et la camomille. 

Des bienfaits sur la peau

Le basilic contient des antioxydants qui peuvent se montrer très utiles pour prévenir le vieillissement cutané. En outre, ses extraits contribuent à hydrater la peau et à réduire la rugosité, ainsi que les rides. Appliqué sur la peau, il aide à la nettoyer en profondeur et à la débarrasser de toutes les impuretés. Il élimine les saletés et autres excès de sébum qui obstruent les pores. Les soins au basilic sont particulièrement adaptés aux peaux grasses. Les peaux acnéiques peuvent également bénéficier des vertus du basilic. D’ailleurs, ce dernier possède des propriétés anti-inflammatoires et antimicrobiennes qui s’avèrent très efficaces pour prévenir la formation d’acné (8). 

Une source exceptionnelle de vitamine K 

Le basilic est une source naturelle de vitamine K. Il se démarque d’ailleurs par sa teneur très élevée en cette vitamine, qui est assez rare. La vitamine K joue un rôle clé dans le processus de fluidification du sang et de coagulation. Elle est nécessaire à la fabrication des protéines qui participent au phénomène de coagulation du sang. En outre, la vitamine K joue également un rôle dans la formation des os. Le basilic est aussi une source de fer intéressante pour celles et ceux qui consomment peu (ou pas) de viande. 

Les autres recherches 

Le basilic est très peu calorique : il compte 31 calories pour 100 grammes. Et en cuisine, on n’en utilise jamais autant ! Ce qui le rend particulièrement intéressant dans ce cadre, c’est avant tout ses arômes qui sont très prononcés. Une pincée de basilic peut faire toute la différence et sublimer un plat. Ses usages en cuisine permettent de limiter l’utilisation de sauces grasses. Il offre de quoi se faire plaisir sans mettre en péril la qualité de son alimentation. 

L’huile essentielle de basilic possède des vertus sédatives et calmantes. En effet, le linalol présent dans sa composition possède des vertus relaxantes et anxiolytiques très intéressantes. Il est possible d’utiliser cette plante pour lutter contre les tensions nerveuses et musculaires. Le basilic propose également des vertus antalgiques et décontractantes, toujours grâce à sa teneur en linalol.

Consommation, indications et posologie

bienfaits du basilicOn peut utiliser le basilic en usage interne comme externe. D’ailleurs, on peut le consommer cru, en jus, haché, en infusion, séché ou en poudre. On peut aussi l’utiliser sous forme de pommade, de soin ou d’huile essentielle. Il s’utilise en cuisine et en phytothérapie sous toutes ses formes. 

Le basilic est indiqué dans le cadre de l’inappétence, des ballonnements et des flatulences. On peut l’utiliser en cas d’intoxication, en tant que protecteur gastrique ou dans le cadre du traitement d’une œsophagite ou d’une hernie hiatale. Le basilic peut également se montrer utile contre les symptômes de la dépression en raison de ses propriétés légèrement euphorisantes. 

Son huile essentielle est utile pour tous les troubles gastro-intestinaux, des nausées aux gastro-entérites, en passant par les spasmes digestifs, les insuffisances pancréatiques et les aérophagies. L’huile essentielle de basilic sert à traiter le mal des transports, les troubles du sommeil ainsi que les troubles circulatoires. En outre, elle est utile contre les dysménorrhées, les polyarthrites rhumatoïdes, la spasmophilie, l’anxiété, la dépression et la sclérose en plaques. 

En infusion, utilisez entre 20 et 30 grammes de feuilles et de fleurs de basilic par litre d’eau. Buvez-en une tasse chaude après les repas. Si vous prenez de l’essence de basilic, il faut en consommer deux à cinq gouttes, trois fois par jour. En usage externe, il est possible de créer des décoctions et autres soins. Si vous utilisez de l’huile essentielle, pensez à la diluer dans une huile végétale.

Association avec d’autres plantes et interactions

En cuisine, le basilic s’associe parfaitement à d’autres herbes aromatiques, comme le thym ou l’origan. En phytothérapie, ses effets peuvent s’associer à ceux des autres plantes dont les propriétés sont similaires. Pour combattre l’activité des radicaux libres et réduire le stress oxydatif, il s’associe à des plantes naturellement riches en antioxydants. Par exemple le thé vert, le gingembre, le ginseng et la rhodiole (adaptogènes), la pensée sauvage, la mélisse…

Contre indications

Le basilic contient énormément de vitamine K. Cette vitamine joue différents rôles dans l’organisme et peut, en plus d’être fabriquée par notre organisme, se retrouver dans les aliments. Elle participe au processus de coagulation du sang. Par conséquent, les personnes qui prennent des anticoagulants doivent adopter une alimentation adaptée afin de stabiliser leurs apports en vitamine K. Les fines herbes comme le basilic doivent donc uniquement servir d’assaisonnement. Les personnes qui suivent un traitement d’anticoagulothérapie doivent consulter leur médecin ou leur spécialiste afin de s’assurer des apports stables en vitamine K par le biais de l’alimentation. 

Si le basilic est une plante tout à fait sécuritaire, il faut faire preuve de prudence pour ce qui est de son huile essentielle. À l’état pur, elle peut provoquer une irritation cutanée (dermocaustique). Les femmes enceintes et allaitantes doivent éviter de l’utiliser à des fins médicinales ou demander conseil à un professionnel de santé. Idem pour les enfants ! Les femmes enceintes et allaitantes (ainsi que les enfants) peuvent toutefois consommer des feuilles de basilic séchées ou du basilic frais en assaisonnement (à condition de bien le laver). Enfin, en usage interne et à fortes doses, le basilic peut engendrer des effets narcotiques. En usage externe, il peut irriter les muqueuses.

Conseils : où et comment acheter la plante

Le basilic est l’une des plantes les plus faciles à trouver en France ! Toutes les boutiques proposent au moins la plante sous sa forme aromatique, c’est-à-dire séchée. Il est d’ailleurs très facile de la cultiver soi-même pour toujours profiter de basilic frais à tout moment. Privilégiez toujours des produits issus de l’agriculture biologique, en particulier lorsque vous les utilisez sous la forme fraîche/crue. Dans l’idéal, achetez du basilic frais et biologique dans une boutique spécialisée. Si vous souhaitez l’utiliser sous ses autres formes, préférez toujours des produits bio. L’agriculture biologique est plus respectueuse de la nature, des producteurs, mais aussi de la santé des consommateurs. Les bienfaits des plantes s’annulent lorsque celles-ci sont gorgées de pesticides, d’herbicides ou d’engrais chimique.

Vous pourrez aussi trouver du basilic sous toutes ses formes sur Internet. Choisissez une boutique en ligne transparente, en laquelle vous avez confiance. Il est très important de s’assurer de passer commande auprès de revendeurs ou de fabricants engagés pour la qualité de leurs produits !

Notes & références

1. Akhtar MS, Munir M. Evaluation of the gastric antiulcerogenic effects of Solanum nigrum, Brassica oleracea and Ocimum basilicum in rats. J. Ethnopharmacol. 1989.
2. M. Chenni, Étude comparative de la composition chimique et de l’activité biologique de l’huile essentielle des feuilles du basilic « Ocimum basilicum L. » extrait par hydrodistillation et par micro-ondes [archive], thèse de doctorat en science, spécialité : chimie moléculaire : analyse, modélisation, synthèse, 2016, université d’Ora, soutenue le 4 décembre 2016.
3. Jayasinghe C., Gotoh N., Aoki T., Wada S. Phenolics composition and antioxidant activity of sweet basil (Ocimum basilicum L.). J. Agric Food Chem. 2003.
4. Chiang L.C., Ng LT, Cheng PW, Chiang W., Lin CC. Antiviral activities of extracts and selected pure constituents of Ocimum basilicum. Can Exp Pharmacol Physiol? 2005.
5. Suppakul P., Miltz J, Sonneveld K., Bigger SW. Antimicrobial properties of basil and its possible application in food packaging. J. Agric Food Chem. May 2003.
6. Sakkas H, Papadopoulou C. Antimicrobial Activity of Basil, Oregano, and Thyme Essential Oils. J Microbiol Biotechnol. Mar 28, 2017; 27(3):429–438. doi: 10.4014/jmb.1608.08024. PMID: 27994215.
7. R. Reuveni, A. Fleischer, E. Putievsky. Fungistatic Activity of Essential Oils from Ocimum basilicum Chemotypes. Journal of Phytopathology, Volume 110, Issue 1, pages 20–22, May 1984.
8. Rodrigues LB, Martins AOBPB, Ribeiro-Filho J, Cesário FRAS, E Castro FF, de Albuquerque TR, Fernandes MNM, da Silva BAF, Quintans Júnior LJ, Araújo AAS, Menezes PDP, Nunes PS, Matos IG, Coutinho HDM, Goncalves Wanderley A, de Menezes IRA. Anti-inflammatory activity of the essential oil obtained from Ocimum basilicum complexed with β-cyclodextrin (β-CD) in mice. Food Chem Toxicol. Nov. 2017.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *