CHARGEMENT

Type de recherche

Moringa

Avatar
Share

Découvrir le Moringa et ses bienfaits

Considéré comme un « arbre miracle », le moringa est une plante incroyable, qui possède de nombreuses vertus sur la santé. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser le moringa, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits du moringa

Le moringa (Moringa oleifera) est un arbre appartenant à la famille botanique Moringaceae, dont son genre est l’unique représentant. Il s’agit plus exactement d’une plante vivrière, qui est originellement cultivée pour ses fruits. Cet arbre est aussi connu sous les noms « arbre de vie », « arbre miracle », « arbre de bienfaisance », « don de la nature » ou encore, « arbre des Dieux ». Il peut atteindre une dizaine de mètres de hauteur, tandis que ses fleurs sont de couleur blanche. Les feuilles du moringa, très nourrissantes, sont de couleur verte qui rappelle celle de l’émeraude. 

Toutes les parties du moringa sont comestibles, hormis ses racines : feuilles, fleurs, fruits, graines, écorces, gousses immatures… (1). Ces éléments se consomment frais, cuits ou séchés. Les fleurs du moringa possèdent une odeur qui rappelle celle des champignons. Quant à ses feuilles, elles sont utilisées pour leurs vertus médicinales hors du commun. Le profil nutritionnel des feuilles est particulièrement bien équilibré (2) et le moringa est considéré comme un super-aliment. 

Les feuilles du moringa contiennent des vitamines (A, C, groupe B et E) ainsi que des sels minéraux et oligo-éléments : fer, potassium, calcium. Elles sont également très riches en protéines et ne possèdent plus que la plupart des légumes. On y dénombre huit acides aminés essentiels, ce qui en fait une excellente source de protéines végétales. La plante présente une très grande concentration d’antioxydants naturels (flavonoïdes, terpènes, acide phénolique) et de chlorophylle. Les graines de moringa servent à la fabrication d’une huile, dont la composition est assez proche de celle de l’huile d’olive. Elle contient des acides gras oméga 7 et 9, ainsi que d’autres types d’acides gras : palmitique, béhénique, stéarique… 

Origine et historique

À l’origine, le moringa est originaire d’Inde. Toutefois, il s’épanouit facilement dans les sols arides et secs. Cet arbre à croissance rapide s’est acclimaté à toutes les régions tropicales d’Afrique et d’Asie. On le trouve donc sur le continent africain et dans de nombreux pays comme l’Inde, la Thaïlande, les Philippines, le Cambodge, le Sahel et bien d’autres encore. Au XIXe siècle, le moringa a été exporté aux Antilles. Les plantations permettent l’exportation d’huile extraite du fruit de l’arbre vers l’Europe. 

Les populations autochtones d’Afrique utilisent cette plante pour purifier l’eau, en plus de ses nombreuses vertus. En médecine traditionnelle ayurvédique, cela fait des milliers d’années que l’arbre aux miracles est utilisé pour ses propriétés. Cette médecine holistique lui attribue le pouvoir de lutter contre des centaines de maladies.

La France ne connaît le moringa que depuis quelques années seulement. On le trouve essentiellement sous la forme de feuilles séchées réduites en poudre et en gélules, comme compléments alimentaires. 

Recherches et bienfaits

bienfaits du moringa

Hypertension artérielle 

Le moringa possède des vertus hypocholestérolémiantes et hypolipidémiantes (3). Ce sont plus exactement ses feuilles qui sont dotées de ce pouvoir. Dans ce cas, les Indiens l’utilisent pour réduire le taux de cholestérol des personnes en situation de surpoids ou d’obésité. Les feuilles de moringa, lorsqu’on les associe à un régime alimentaire pauvre en graisses, permettent de réduire considérablement le taux de cholestérol dans les reins, dans le foie ainsi que dans le sang. 

C’est ainsi que l’arbre de vie contribue à réduire l’hypertension artérielle et à prévenir de nombreuses pathologies cardiovasculaires. 

Diabète — vertu hypoglycémiante 

L’un des bienfaits les plus connus du moringa est son effet hypoglycémiant. Plusieurs études ont été réalisées dans ce cadre et sont rassemblées dans une revue scientifique datant de 2012 (4). Les conclusions confirment que la plante et ses composants actifs contribuent à réduire le taux de glycémie, qui correspond au glucose dans le sang. Des études supplémentaires seront nécessaires pour confirmer ces premiers résultats. 

L’extrait de feuilles et la poudre de moringa sont des produits efficaces pour réduire le taux de glucose sanguin. Les effets sont observables trois heures après ingestion. La plante serait ici aussi efficace que certains médicaments hypoglycémiants, et présente l’avantage de ne provoquer aucun effet secondaire. D’autre part, la plante semble agir en synergie avec la stévia (édulcorant naturel) afin de réduire la glycémie sanguine. 

Constipation et troubles gastro-intestinaux 

La consommation de moringa peut, dans un premier temps, générer un léger effet laxatif. En Afrique, la plante est souvent utilisée pour soigner les cas de constipation sans avoir recours aux médicaments de synthèse, qui ont tendance à perturber le bon fonctionnement du système digestif. Les feuilles de moringa possèdent des vertus thérapeutiques très utiles pour rétablir l’équilibre gastro-intestinal et combattre la constipation. 

La plante se montre également efficace en cas de pyrosis, de brûlures d’estomac et de gastrite. L’arbre de vie se montre bénéfique à l’équilibre et à la santé de la flore intestinale (5), et contribue à lutter contre la prolifération de bactéries au sein du système digestif.

Obésité, surpoids et prise de poids

Le moringa contient beaucoup de nutriments. Il représente donc un certain intérêt dans le cadre d’un régime alimentaire amaigrissant, pauvre en calories. De plus, l’arbre de vie et ses produits sont pauvres en matières grasses, ce qui permet des apports nutritionnels complets. Bien entendu, il ne peut remplacer une alimentation équilibrée et diversifiée. Sa consommation peut néanmoins contribuer à réduire le nombre de calories journalières ingérées, sans affecter la qualité des apports nutritionnels. 

D’autre part, le moringa contribue à accélérer le métabolisme de base, ce qui a pour effet de brûler un maximum de graisses stockées par l’organisme. Ses vitamines et autres principes actifs optimisent le processus de digestion, permettant de bénéficier des bienfaits des aliments sans stocker leurs matières grasses. Le moringa agit comme un brûleur de graisse et un coupe-faim naturel. Mais pour être efficace, il faut l’associer à une bonne hygiène de vie (pratique d’une activité physique régulière et alimentation équilibrée). 

Action purifiante et nutritive 

La plante dont il est ici question contient une part importante de chlorophylle. Celle-ci confère à l’arbre de vie une véritable action purifiante sur l’organisme, mais pas seulement. La chlorophylle est un pigment naturel responsable de la couleur verte des plantes, et donc des feuilles du moringa. Elle favorise à ce titre la purification de l’organisme et allie ses bienfaits à ceux des autres antioxydants présents dans sa composition. La chlorophylle lutte également contre la prolifération de bactéries ainsi que les ballonnements. 

Le moringa est un super-aliment, en raison de sa concentration en nutriments. En effet, comme la spiruline, cette plante est utilisée dans les pays pauvres afin de lutter contre la malnutrition et les carences alimentaires. Les feuilles de l’arbre contiennent trois fois plus de potassium que la banane, sept fois plus de vitamine C que l’orange, et quatre fois plus de calcium que le lait. En outre, la feuille de cet arbre compte quatre fois plus de vitamine A que la carotte ! 

Santé des cheveux 

Gorgé de vitamines, l’arbre de vie est un aliment idéal pour restaurer l’éclat, la brillance et la force des cheveux. Il permet de combler le manque de nutriments ou les carences qui peuvent causer d’importants dégâts aux fibres capillaires. En effet, un manque nutritionnel peut conduire à l’apparition de pointes fourchues ainsi que de pellicules, et peut assécher les cheveux. La poudre de moringa contient tout ce dont nos cheveux ont besoin pour être en pleine santé : des vitamines, des sels minéraux et des acides aminés essentiels à la formation de kératine. L’huile de moringa est aussi un produit idéal pour les cheveux et le cuir chevelu. Elle présente de nombreux bienfaits, grâce à sa composition très riche et ses acides gras essentiels. L’huile de moringa pourrait aussi favoriser la pousse des cheveux.

Soin et jeunesse de la peau 

Comme il est très riche en vitamine A, le moringa est aussi très intéressant pour la santé de la peau. On l’utilise généralement sous la forme d’une huile, qui maintient l’intégrité de la peau et présente un grand potentiel antioxydant. Ainsi, l’huile de moringa participe à lutter contre les effets néfastes des radicaux libres et contribue à préserver la santé des tissus cutanés, ainsi que leur jeunesse. En effet, les radicaux libres induisent le vieillissement accéléré et précoce des cellules de l’organisme, dont les cellules de la peau font partie. De plus, la vitamine A présente dans cette plante participe à la production de collagène, une substance naturellement présente dans la peau et responsable de son élasticité. Pour toutes ces raisons, de nombreux produits cosmétiques intègrent le moringa dans leur formulation. 

Potentialités anticancéreuses 

Les différents types de cancer dont l’être humain peut être porteur font partie des centaines de maladies traditionnellement traitées avec l’arbre de vie, le moringa. Les peuples africains et sud-américains pensent que cet arbre peut tout guérir, et ils sont nombreux à l’utiliser pour purifier l’eau, nourrir les malnutris, enrichir le sang des malades… Et lutter contre le cancer.

 D’après les premières recherches effectuées dans le domaine de la lutte contre le cancer, le moringa serait doté de potentielles propriétés anti-cancer (6). Il est suggéré que l’extrait de feuilles inhibe la prolifération des cellules cancéreuses et conduit à leur apoptose (mort des cellules cancéreuses). 

Les autres recherches 

Les fruits de moringa sont dotés de propriétés aphrodisiaques, dont il ne faut pas négliger la puissance. En médecine traditionnelle, ce fruit est utilisé pour booster la libido des hommes et des femmes, et contribue à améliorer leur vie sexuelle.  

En raison de sa composition nutritionnelle très riche, le moringa est idéal pour pallier toutes sortes de carences nutritionnelles. Les ONG l’utilisent donc dans les pays pauvres pour combattre la malnutrition et les carences alimentaires. 

En Afrique, on utilise les feuilles fraîches de l’arbre de vie pour créer une décoction à appliquer sur les zones affectées par les hémorroïdes. Il en soulage alors les symptômes. 

D’autre part, le moringa en supplémentation contribue à considérablement améliorer la qualité de vie des personnes qui vivent avec le VIH (7). 

Les composés antioxydants de la plante protègent l’organisme de toutes les formes de stress qui l’affectent (8). Il s’agit donc du stress oxydatif, mais également du stress émotionnel ou physique.  

Consommation, indications et posologie

bienfaits du moringaLe moringa se présente sous plusieurs formes, puisque toutes ses parties (ou presque) sont comestibles. Thé, poudre, vrac, gélules, grains entiers, feuilles fraîches… 

En France, on le trouve essentiellement sous forme de gélules (compléments alimentaires), de thé ou de poudre libre. La posologie de chaque produit se trouve sur l’emballage de celui-ci : il est important de la respecter. En règle générale, la posologie de la poudre est d’une à deux cuillères à café de poudre par jour. Qu’elle soit en gélule ou en poudre, la cure doit généralement durer quatre mois. 

Dans les pays d’origine de la plante, on consomme les fruits, les graines et les feuilles de l’arbre de vie comme aliments, sans effets secondaires notoires. Toutefois, la racine contient une substance toxique, c’est pourquoi elle ne se consomme pas. En usage thérapeutique, le dosage recommandé de moringa est de 400 à 800 milligrammes, notamment en ce qui concerne les gélules. 

Association avec d’autres plantes et interactions

Il est possible d’associer l’arbre de vie à certaines autres plantes afin de décupler leurs bienfaits sur la santé. On peut donc combiner le moringa à la spiruline et/ou à l’extrait de camu camu afin d’optimiser le fonctionnement du système immunitaire. Et par conséquent, renforcer l’action des défenses naturelles du corps. En outre, afin de décupler ses capacités anti-inflammatoires et améliorer ses saveurs dans une infusion, il est possible d’associer le moringa au gingembre

Dans le but de réduire le taux de glycémie, le moringa peut s’associer à la stévia, un édulcorant d’origine naturelle. 

Contre indications

Comme pour d’autres plantes, l’excès de moringa peut avoir des conséquences nocives. Si le moringa comporte peu de contre-indications et d’effets secondaires, il convient de solliciter un avis médical avant de l’utiliser. Comme il contient beaucoup de vitamine A, il faut prêter attention au risque de surdosage, en particulier durant la grossesse et l’allaitement. D’autre part, en raison de ses propriétés hypoglycémiques, la prise de moringa nécessite un avis médical pour les personnes qui souffrent d’hypoglycémie. 

Il faut noter que la prise de moringa le soir peut favoriser l’insomnie et les troubles du sommeil. Il est donc plus opportun de le consommer le matin ou en début d’après-midi au plus tard. D’autre part, des effets secondaires liés à sa consommation peuvent apparaître à la suite des premières prises. Il s’agit généralement de diarrhée légère. L’effet laxatif de la plante s’atténue rapidement. À haute dose ou à jeun, le moringa peut engendrer des brûlures d’estomac. Par conséquent, il est préférable de manger juste après l’ingestion de la plante. Enfin, de rares cas d’allergie aux composants du moringa ont déjà été rapportés. Dans ce cadre, une forme d’urticaire est apparue.   

Conseils : où et comment acheter la plante

Le moringa est une plante encore peu connue en France et en Europe. Toutefois, le marché commence à s’enrichir de produits de qualité contenant du moringa, tels que des compléments alimentaires et des sachets de poudre. On les trouve essentiellement en boutiques bio, ainsi qu’en magasins spécialisés, en pharmacie et en parapharmacie. Internet est aussi une place de marché de choix pour les compléments alimentaires. Il faut toutefois se rapprocher d’un vendeur de confiance, afin de réduire le risque de contrefaçon. 

Pour trouver du moringa de qualité, il faut se rapprocher des produits certifiés biologiques. Ces produits sont exempts de traces de pesticides ou de tout autre produit chimique. En outre, il est préférable de choisir du moringa cultivé dans le respect des règles du commerce équitable, et provenant de ses régions d’origine. Il est plus susceptible d’être concentré en principes actifs, et son développement sera également plus naturel.

Notes & références

1. Farooq Anwar, Sajid Latif, Muhammad Ashraf et Anwarul Hassan Gilani, « Moringa oleifera : a food plant with multiple medicinal uses », Phytotherapy Research, vol. 21, no 1,‎ janvier 2007.
2. Busani Moyo, Patrick J Masika, Arnold Hugo et Voster Muchenje, « Nutritional Characterization of Moringa (Moringa oleifera Lam.) leaves», African Journal of Biotechnology, 5 octobre 2011.
3. Rajanandh MG, Dr & Satishkumar, M.N. & Elango, K & Suresh, B. (2012). Moringa Oleifera Lam. A herbal medicine for hyperlipidemia: A pre-clinical report. Asian Pacific Journal of Tropical Disease.
4. Mbikay, M. Therapeutic potential of Moringa oleifera leaves in chronic hyperglycemia and dyslipidemia: a review. Front Pharmacol. 2012.
5. Tian H, Liang Y, Liu G., Li Y, Deng M., Liu D., Guo Y., Sun B. Moringa oleifera polysaccharides regulates caecal microbiota and small intestinal metabolic profile in C57BL/6 mice. Int J. Biol Macromol. 2021.
6. Tiloke C, Phulukdaree A, Chuturgoon AA. The antiproliferative effect of Moringa oleifera crude aqueous leaf extract on cancerous human alveolar epithelial cells. BMC Complementary and Alternative Medicine 2013.
7. Gambo A, Moodley I, Babashani M, Babalola TK. Impact of Moringa Oleifera leaves supplementation on quality of life of people living with HIV: A double-blind randomized controlled trial. Qual Life Res. 2021.
8. Amara I, Ontario ML, Scuto M, Lo Dico GM, Sciuto S, Greco V, Abid-Essefi S, Signorile A, Salinaro AT, Calabrese V. Moringa oleifera Protects SH-SY5Y Cells from DEHP-Induced Endoplasmic Reticulum Stress and Apoptosis. Antioxidants (Basel). 2021. 

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *