CHARGEMENT

Type de recherche

Astragale

Avatar
Share

Découvrir l’astragale et ses bienfaits

L’astragale est une plante millénaire, particulièrement réputée dans la médecine traditionnelle asiatique. Celle qui se décline en plusieurs milliers de variétés serait alors dotée de propriétés exceptionnelles sur la santé. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser l’astragale, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits de l'astragaleLes astragales sont des plantes qui font partie de la famille des Fabacées. Elles appartiennent donc au genre Astragalus, qui compte plus de deux mille cinq cents espèces. Une part de ces espèces correspond alors au sous-genre Tragacantha. Ce genre compte plusieurs espèces qui produisent de la gomme adragante. Il existe donc une grande variété d’espèces d’astragales. Elles peuvent être pérennes ou annuelles, buissonnantes ou herbacées et dotées de poils, d’épines ou encore, de glabres. L’astragale qui nous intéresse ici porte plusieurs noms, notamment en Chine : Yu, Huang qi… Il s’agit d’une plante vivace présente dans les forêts, dans les estuaires et sur les rivages des cours d’eau d’Asie. 

En phytothérapie et en médecine traditionnelle chinoise, on utilise essentiellement la racine de plante, âgée de quatre à sept ans. Celle-ci est réduite en poudre, en teinture mère, en extrait sec et en différents produits commerciaux. La racine d’astragale est un produit couramment utilisé dans plusieurs médecines traditionnelles asiatiques, dont la médecine chinoise et japonaise. Et ce, en raison de sa composition, particulièrement riche en principes actifs. 

L’astragale contient aussi des principes actifs en grand nombre, parmi lesquels se trouvent des polysaccharides et des saponosides. On peut également citer la présence de stérols (sitostérol, daucostérol) et de flavonoïdes au sein de la racine d’astragale. Quelques oligo-éléments sont également présents dans les racines de la plante, comme le calcium, le cuivre, le fer, le zinc, le magnésium, le manganèse, le cobalt et le potassium. L’astragale contient des acides aminés et des lignanes (syringa-résinol, lariciresinol). 

Origine et historique

L’astragale est une plante originaire d’Asie, et plus particulièrement de Chine (Yunnan et Sichuan). On la retrouve aussi en Corée, en Sibérie et en Mongolie, où elle est très largement cultivée. Cette plante apprécie les berges des cours d’eau, ainsi que les zones boisées. Elle fleurit uniquement au bout de deux à trois ans. Or, il est nécessaire d’attendre au moins quatre ans avant de récolter sa racine, qui se nomme « Huang qi » en Chine. Ces quatre années sont indispensables à la plante pour être suffisamment développées et pour contenir un maximum de principes actifs.

Avec ses milliers de variétés disséminées dans le monde, l’astragale est une plante indigène très étudiée en pharmacologie et en botanique. Certaines espèces d’astragales poussent aujourd’hui en Amérique du Nord. Autrefois, l’astragale s’utilisait essentiellement en Asie. Aujourd’hui et depuis les années 1980, elle se consomme en Europe et dans le reste du monde. Et ce, en raison de ses propriétés très larges sur l’organisme. 

Il faut remonter vingt siècles en arrière pour trouver les origines de l’astragale et de ses usages en médecine. Dans des temps anciens, la plante permettait de traiter les infections, la fièvre, la fatigue, la faiblesse physique… Elle s’utilisait également à titre préventif contre les infections respiratoires, les saignements utérins, les accidents vasculaires cérébraux et d’autres problèmes de santé. Aujourd’hui encore, ses vertus sont louées aux quatre coins de la planète. Ce sont ses propriétés qui la rendent aussi populaire en France. 

Recherches et bienfaits

bienfaits de l'astragaleUne plante adaptogène et tonique 

Comme beaucoup d’autres plantes, l’astragale est considéré comme une plante adaptogène (1). Cela signifie qu’elle limite les effets du stress (oxydatif et émotionnel) sur l’organisme ! Elle permet à notre corps de mieux réagir au stress et à la fatigue au fil du temps. En médecine traditionnelle chinoise, la notion d’« adaptogène » est connue depuis des milliers d’années, sous une autre appellation : celle de « toniques supérieurs ». Ils sont réputés pour leurs actions régulatrices, et pour leur capacité à augmenter l’énergie dans l’organisme. À ce titre, on associe souvent l’astragale au ginseng asiatique, au ginseng de Sibérie, à la rhodiole, ainsi qu’à la Schisandra chinensis. En Chine, l’astragale s’utilise aussi pour renforcer le système immunitaire des personnes affaiblies, fatiguées ou vieillissantes. 

Astragale et système immunitaire 

L’astragale est une plante dotée de véritables propriétés toniques, notamment sur le système immunitaire. On dit d’elle qu’elle est immunostimulante (2). Consommer de l’astragale sous forme de cures régulières permet donc de renforcer les défenses naturelles de l’organisme. Mais ce n’est pas tout. La plante est aussi immunomodulante (3), ce qui permet d’améliorer les résultats des greffes dans le cadre de la chirurgie. Enfin, l’astragale possède une action immunorestauratrice, qui s’est observée essentiellement au cours d’essais in vitro (4). Depuis des milliers d’années, les médecines traditionnelles chinoise et japonaise utilisent l’astragale à des fins préventives. Ses effets sur le système immunitaire ont d’ores et déjà été prouvés par la science. Et ceux-ci soulignent l’efficacité de la plante face à de nombreuses maladies. 

Prévenir et traiter les affections respiratoires 

En médecine traditionnelle chinoise, la racine d’astragale sert à la fabrication de préparations diverses. Ces dernières permettent de prévenir la plupart des infections respiratoires microbiennes ou virales. D’ailleurs, sa racine entre dans la composition d’une préparation traditionnelle très répandue qui sert à soigner les rhinites allergiques, la grippe, la bronchite chronique et le rhume (5). Et ce, en raison de ses propriétés stimulantes pour notre système immunitaire, présentées ci-dessus. Dans la même logique, l’astragale s’utilise pour ses activités anti-asthmatiques (6) et anti-allergiques (7). Et elle permet de soulager la plupart des affections qui touchent les voies respiratoires. 

Amélioration de la fonction cardiaque 

Un grand nombre d’études ont été réalisées au sujet des effets de la plante sur la fonction cardiaque. La racine de l’astragale améliore notre fonction cardiaque, et plus précisément l’activité de la pompe cardiaque. À ce titre, elle permet de soulager certains troubles comme l’angine de poitrine, l’insuffisance cardiaque… (8). De ce fait, la plante facilite la circulation sanguine dans l’organisme, notamment à la suite d’un infarctus ou d’une intervention. Et son efficacité est sans équivoque, puisqu’elle permet de réduire de moitié la peroxydation lipidique dans le myocarde. Ce qui offre une protection efficace au cœur ! 

Des effets neuroprotecteurs 

L’astragale est une plante polyvalente, qui protège un grand nombre d’organes du corps humain. Parmi eux se trouve donc le cœur, mais aussi le cerveau ! En effet, cette plante est souvent utilisée pour prévenir les maladies neurodégénératives et lutter contre leur développement. Les principes actifs de la plante sont neuro-protecteurs (9). Ils améliorent la plasticité neuronale et permettent de préserver notre cortex cérébral au fil du temps. La plante et sa composition hors du commun réduisent les déficits cognitifs liés à la maladie d’Alzheimer. Ses principes actifs agissent comme des neuroprotecteurs et permettent de soulager le cerveau des surcharges en minéraux. Les scientifiques se penchent actuellement sur la fabrication de médicaments à base d’astragale contre la maladie d’Alzheimer (10). 

Une plante naturellement antioxydante 

L’astragale dispose d’une composition véritablement intéressante. Elle contient notamment des flavonoïdes ainsi que des polysaccharides, qui sont des composés antioxydants naturellement présents dans les végétaux. Ces derniers protègent les organes et les cellules du corps contre les effets néfastes des radicaux libres, à l’image du vieillissement accéléré (11). À ce titre, l’astragale agit comme une protectrice de la santé, et permet de protéger le cœur, le cerveau, les reins, les intestins, les poumons et le foie des toxines et déchets accumulés. Cette plante asiatique et sa racine se présentent souvent comme les meilleurs anti-âge naturels qui soient, en raison de leurs actions protectrices face au vieillissement. Dans la médecine traditionnelle chinoise, on pense que l’astragale permet d’augmenter l’espérance de vie !

Astragale et cancer 

Il a déjà été prouvé que l’astragale permettait de soulager les effets négatifs de la chimiothérapie et des médicaments sur le système immunitaire, lors du traitement du cancer (12). Mais la plante serait aussi bien plus efficace que cela face à la maladie (13). En effet, elle disposerait d’une action anti-tumorale, en plus de proposer un effet anti-inflammatoire et une protection accrue des cellules de la moelle osseuse. La recherche se poursuit dans ce cadre. 

Les autres recherches 

Comme nous l’avons évoqué, l’astragale est une plante protectrice pour notre organisme. Elle préserve notre corps des maladies, des infections et du vieillissement. De plus, elle agit comme une protectrice de nos systèmes : immunitaire, cérébral, cardiaque, rénal et vasculaire (14-15). 

D’autres recherches scientifiques portent également sur les potentiels effets régulateurs de la plante sur notre flore intestinale et quelques autres fonctions du corps humain. Enfin, l’astragale pourrait avoir quelques autres vertus sur l’organisme : régulation du taux de globules blancs, contrôle des taux de triglycérides et de cholestérol, cicatrisation des plaies… 

Elle s’avère très efficace dans l’amélioration des troubles digestifs, et permet de réduire l’acidité dans l’estomac. Ce qui a pour effet de favoriser une digestion plus efficace et une élimination optimale des déchets.

Consommation, indications et posologie

bienfaits de l'astragaleIl existe quatre types de produits issus de l’astragale : la poudre de racine, la teinture, l’extrait sec et la décoction. Sous toutes ses formes, l’astragale permet de réaliser des cures de deux à trois mois environ. Dans l’idéal, il faut respecter des pauses entre chaque cure, afin de laisser au corps le temps de se reposer. Ces pauses durent une à deux semaines, en règle générale. Pour laisser au corps le temps de s’habituer à la plante, vous pouvez aussi débuter vos cures avec des doses réduites et les augmenter au fil des semaines. La plante devient véritablement efficace après plusieurs semaines !

La poudre de racine se consomme en deux à trois doses journalières. Il convient alors d’en prendre entre quatre à sept grammes. Si vous optez pour un complément alimentaire sous la forme de gélules, il vous suffit de suivre les indications présentes sur l’emballage. L’extrait sec d’astragale se consomme aussi en deux à trois prises quotidiennes, de 250 mg. En teinture, il faut prendre 2 à 4 ml, trois fois par jour. Enfin, en décoction, il faut faire bouillir 15 à 30 grammes de racine séchée dans un litre d’eau, durant dix à quinze minutes. On peut boire entre 500 ml et 1 litre de cette préparation par jour. 

Association avec d’autres plantes et interactions

En théorie, les effets de l’astragale peuvent s’ajouter aux effets des suppléments et des plantes qui stimulent l’immunité. Dans la même logique, ils peuvent donc s’opposer aux médicaments qui disposent d’effets des immunodépresseurs. En tant que plante adaptogène, l’astragale peut s’associer au ginseng ou à la rhodiola rosea afin de soutenir l’organisme face aux différents stress, quelles que soient leurs origines. Elle peut aussi s’associer aux plantes dotées d’un effet bénéfique sur le système immunitaire et la protection cardiovasculaire. L’astragale est une plante très efficace, qui peut s’associer à celles qui disposent de propriétés antioxydantes sur l’organisme et de vertus similaires aux siennes. Il suffit de ne pas la prendre avec un traitement ou une plante réputée pour ses effets immunosuppresseurs. 

Contre indications

L’astragale est une plante sécuritaire, notamment si le consommateur se limite à des proportions raisonnables. Il existe cependant quelques contre-indications à sa consommation. En raison de ses propriétés stimulantes sur la fonction immunitaire, l’astragale est à éviter pour les personnes qui souffrent d’une maladie auto-immune, ainsi que pour celles qui viennent de subir une greffe. En raison de l’absence de données toxicologiques complètes, les médecins préfèrent déconseiller cette plante aux femmes enceintes et allaitantes, ainsi qu’aux jeunes enfants. Dans le cadre de la médecine chinoise, l’astragale est un tonique du « Yang ». Les spécialistes la déconseillent donc souvent aux personnes qui manquent de « Yin ». Ici, il est préférable de consulter un praticien formé en médecine chinoise. 

Lorsqu’on la consomme à hautes doses, l’astragale peut avoir des effets indésirables sur l’organisme. Ainsi, la prise prolongée de doses élevées de cette plante peut avoir un effet immunosuppresseur (16). D’autres effets, particulièrement rares, peuvent s’observer lors de la prise d’astragale : réactions allergiques bénignes, troubles gastro-intestinaux légers… Ils sont le plus souvent sans conséquence et ils disparaissent après une réduction ou l’arrêt complet de la consommation de cette plante. 

Conseils : où et comment acheter la plante

Comme nous l’avons évoqué, quatre années sont nécessaires à l’astragale pour se développer et se gorger en nutriments et principes actifs. Pour obtenir un produit de qualité, il est essentiel d’utiliser des racines de plantes dont l’âge est supérieur à quatre ans. En choisissant de l’astragale suffisamment mature, vous aurez l’assurance de profiter des bienfaits de la plante et de ses nombreux principes actifs. Tout comme l’âge, la provenance de la plante a aussi son importance. Les astragales poussent naturellement en Asie, et plus spécialement en Chine, en Mongolie et en Corée.

Il existe bien évidemment des cultures artificielles de la plante : il faut donc s’assurer de choisir une plante originaire de l’un de ces trois pays. Dans l’idéal, l’astragale doit provenir d’une agriculture biologique et durable. De plus, le mode de transformation (réduction à l’état de poudre) doit être le plus naturel et respectueux possible. Et, ce afin de préserver les principes actifs de la racine asiatique.

Il est possible de trouver des racines d’astragales entières dans certains commerces qui se spécialisent en produits asiatiques, mais elles restent encore très rares en France. Autrement, la poudre et les compléments alimentaires d’astragale se trouvent plus facilement dans les parapharmacies, les magasins bio, les boutiques spécialisées et les herboristeries. Sur Internet, il est possible de trouver une large diversité de produits à base d’astragale. Faites preuve d’une grande vigilance quant à l’origine, la transformation et l’âge des plantes utilisées dans leur fabrication. Veillez à acheter de l’astragale à un vendeur ou à un site de confiance, uniquement.

Notes & références

1. Adaptogens: Herbs for Strength, Stamina, and Stress Relief, Healing Arts Press, Winston David, Maimes Steven. 2007.
2. A study on the immune receptors for polysaccharides from the roots of Astragalus membranaceus, a Chinese medicinal herb. Shao BM, Xu W, Dai H, Tu P, Li Z, Gao XM. Biochem Biophys Res Commun. 2004.
3. Immunotherapy with Chinese medicinal herbs. I. Immune restoration of local xenogeneic graft-versus-host reaction in cancer patients by fractionated Astragalus membranaceus in vitro. Chu DT, Wong WL, Mavligit GM. J. Clin Lab Immunol. 1988.
4. Immunotherapy with Chinese medicinal herbs. II. Reversal of cyclophosphamide-induced immune suppression by administration of fractionated Astragalus membranaceus in vivo. Chu DT, Wong WL, Mavligit GM. J Clin Lab Immunol. 1988.
5. WHO Monographs on Selected Medicinal Plants – Volume 1 – Radix Astragali.
6. Astragalus Membranaceus prevents airway hyperactivity in mice related to Th2 response inhibition. Shen HH, Wang K, Li W, Ying YH, Gao GX, Li XB, Huang HQ. J. Ethnopharmacol. 2008.
7. Efficacy and safety of Astragalus membranaceus in the treatment of patients with seasonal allergic rhinitis. Matkovic Z, Zivkovic V, Korica M, Plavec D, Pecanic S, Tudoric N. Phytother Res. 2010.
8. Study on effect of Astragalus injection in treating congestive heart failure, Zhou ZL, Yu P, Lin D, 2001. 
9. Zhong L., Wang ZF, Wen DJ. Experimental research on the anti-aging effects of astragalus polysaccharides. Zhongguo Ying Yong Sheng Li Xue Za Zhi. 2013.
10. Neuroprotective effect of the active components of three Chinese herbs on brain iron load in a mouse model of Alzheimer’s disease. Dong X.H., Gao WJ, Kong W.N., Xie H.L., Peng Y., Shao T.M., Yu WG, Chai XQ. Exp Ther Med. 2015.
11. Microwave-assisted extraction of polysaccharides from Yupingfeng powder and their antioxidant activity. Dan Wang, Bi-Bo Zhang, Xiao-Xia Qu, Feng Gao, Min-Yong Yuan. Pharmacogn Mag. 2015.
12. Treatment of leucopenia with pure Astragalus preparation – an analysis of 115 leucopenic cases, Weng SS, 1995. Voir l’extrait.
13. Cho WC, Leung K N. In vitro and in vivo anti-tumor effects of Astragalus membranaceus. Cancer Lett. 2007.
14. Characterization and renal protective effect of a polysaccharide from Astragalus membranaceus. Li Shi-Gang, Zhang Yong-Qi. Carbohydrate polymers, 2009.
15. Effects of Astragalus membranaceus and its main components on the acute phase endothelial dysfunction induced by homocysteine. Zhang B.Q., Hu S.J., Qiu L.H., Zhu J.H., Xie X.J., Sun J, Zhu ZH, Xia Q., Bian K. Vascular Pharmacology, Volume 46, Issue 4 April 2007.
16. Upton R, Ed. Astragalus Root: analytical, quality control, and therapeutic monographs. American Herbal Pharmacopoeia. États-Unis, 1999.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *