CHARGEMENT

Type de recherche

Fenugrec

Avatar
Share

Découvrir le Fenugrec et ses bienfaits

Il est l’une des plus anciennes plantes médicinales utilisées par l’humanité. Déjà présent dans l’Égypte ancienne, il continue de nous faire profiter de ses propriétés uniques. Il s’agit du fenugrec. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser le fenugrec, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits du fenugrec

Le fenugrec, aussi nommé sénégrain, trigonelle, ou trigonelle fenugrec, est une plante herbacée issue de la famille des fabacées. Il appartient aux protéagineux et s’utilise essentiellement comme condiment et plante médicinale. Les feuilles de cette plante annuelle se composent de trois folioles ovales, qui rappellent celles du trèfle. Elle peut atteindre soixante centimètres de hauteur. Les fleurs de la plante arborent une couleur blanc-jaunâtre, et offrent des fruits en forme de gousses. Ces petites gousses peuvent atteindre jusqu’à huit centimètres de longueur et renferment entre dix et vingt graines de couleur brune claire et de forme anguleuse. Ce sont ces graines, à l’odeur unique, que nous consommons.

Il s’agit d’un aliment assez singulier en raison d’une saveur unique et d’une odeur très particulière. En effet, la graine de la plante de fenugrec diffuse une odeur emblématique et caractéristique, notamment lorsqu’on l’écrase. Cette odeur n’est pas toujours appréciée. Elle est souvent jugée comme désagréable. Sa saveur est aujourd’hui utilisée dans des condiments de grandes marques. Le fenugrec possède une saveur amère, qui rappelle souvent celle du céleri.

Les graines de fenugrec se composent essentiellement de glucides (65 % environ), de protéines (25 %) et de lipides (8 %). On y trouve aussi un ensemble de nutriments, dont des vitamines C, A, B1, B3 et B6. Le fenugrec se compose par ailleurs de sels minéraux et d’oligo-éléments variés, à l’image du magnésium, du calcium, du fer et du soufre. On note la présence de phosphore en très grandes quantités, ainsi que des acides aminés et des saponines. Cette plante produit des graines antioxydantes, qui contiennent des flavonoïdes ainsi que des stérols végétaux, des huiles essentielles et des fibres mucilagineuses. Cette composition très riche offre à la graine une très grande valeur nutritionnelle, mais aussi certains bienfaits pour l’organisme.

Origine et historique

Il faut savoir que le fenugrec est originaire des pays situés en Afrique du Nord, sur les côtes de la Méditerranée. Le fenugrec provient aussi du Moyen-Orient et du Proche-Orient. En Inde, on l’utilise aussi très largement. Le nom de son genre provient du grec ancien et signifie « triangulaire ». Il fait donc référence à la forme de ses graines. Mais le nom fenugrec provient de fenum qui signifie « foin » et de graecum, qui veut dire « grec ». Il fait alors référence à son odeur qui rappelle celle du foin.

La plante s’est très vite répandue dans les mondes indien et méditerranéen après sa découverte, et s’est propagée jusqu’en Asie, et en Chine, plus précisément. On retrouve des traces de son passage au Moyen Âge, dans les écrits du capitulaire De Vills. En France, il s’étend de la frontière italienne à la Gironde.

Il s’agit de l’une des plantes culinaires et médicinales les plus anciennes utilisées par l’être humain. À l’époque de l’Égypte ancienne, il y a donc plus de 1 500 ans avant notre ère, les principes aromatiques du fenugrec étaient déjà utilisés. Le fenugrec servait alors à purifier l’air des lieux de culte et des habitations, mais aussi à embaumer les morts. Les graines de fenugrec pouvaient également entrer dans la composition du pain. C’est toujours le cas en Inde et en Égypte.

Il y a plusieurs centaines d’années, le fenugrec a intégré la pharmacopée indienne et la médecine traditionnelle chinoise en raison de ses propriétés uniques. La plante demeure encore dans les pharmacopées officielles. La recherche s’intéresse depuis plusieurs décennies aux vertus de la plante, et à ses effets sur l’organisme.

Recherches et bienfaits

bienfaits du fenugrec

La plante est dotée de graines riches en nutriments et de propriétés spécifiques sur l’organisme. Quels sont les bienfaits du fenugrec avérés par la recherche scientifique ?

Le fenugrec pour stimuler l’appétit

L’un des principaux usages du fenugrec est en tant que stimulant de l’appétit. En effet, cette légumineuse est depuis toujours utilisée pour aider à augmenter l’appétit des personnes qui en manquent. Cette utilisation a d’ailleurs été approuvée par la Commission E. en 1990. Les personnes qui ne souhaitent pas avoir recours aux médicaments pour retrouver l’appétit peuvent se tourner vers cette solution naturelle. Le fenugrec s’utilise dans les traitements traditionnels contre les troubles digestifs, l’anorexie et l’anémie. En plus d’être naturelles, les graines ne provoquent pas d’effets secondaires et indésirables. Pour stimuler notre appétit, le fenugrec agit sur certaines hormones. Les sportifs l’intègrent d’ailleurs dans leurs programmes de prise de masse en raison de ses propriétés uniques.

Le fenugrec face au diabète

Les études préliminaires menées sur le fenugrec montrent que la plante permet de réguler le taux de glucose sanguin chez les personnes atteintes de diabète de type 2 (1). Le fenugrec comprend des composants permettant de réduire les taux de glucose sanguin, dont la 4-hydroxy-isoleucine, qui est un acide aminé propre à cet aliment. On ne la retrouve chez aucun mammifère (2). Les études menées sur cet acide aminé démontrent qu’il stimule la production d’insuline. Mais il renforce aussi la sensibilité de l’organisme à cette dernière. Cet effet serait renforcé par la présence de fibres en grandes quantités dans les graines. Ainsi, le fenugrec dispose de propriétés anti-hypoglycémiantes importantes. Cependant, les auteurs de synthèses à ce sujet estiment que les essais manquent d’une qualité méthodique suffisante (3). Aucun protocole de traitement n’a été établi.

La réduction des taux de lipides sanguins

Le fenugrec a la capacité d’améliorer le profil sanguin des personnes qui le consomment. En effet, la consommation de graines de fenugrec permet de réduire les taux de lipides sanguins et les taux de cholestérol dans l’organisme. Mais ce n’est pas tout. La légumineuse génère aussi une diminution des triglycérides dans le corps (4). Cet effet sera dû à la quantité importante de fibres solubles dans les graines de fenugrec. De cette manière, notre consommation de fenugrec se montre bénéfique à notre santé cardiovasculaire (5).

Lutter contre les problèmes digestifs avec ses graines

Le fenugrec est utilisé pour traiter différents troubles digestifs, à l’image de la constipation. En effet, dans la médecine traditionnelle indienne, en Tunisie et en Algérie, les graines sont utilisées pour lutter contre la constipation. On peut les avaler telles quelles avec de l’eau, ou simplement boire l’eau dans laquelle les graines auront macéré durant douze heures. Les graines de fenugrec disposent de propriétés diurétiques importantes. Cela signifie qu’une consommation régulière de cette légumineuse permet d’aider le corps à éliminer les toxines et notamment celles qui nous sont apportées par les médicaments. Par ailleurs, il s’agit d’un hépatoprotecteur naturel. Il protège notre foie et nos autres organes. C’est le cas lors des intoxications à l’éthanol et pour ce qui est de la stéatose hépatique qui survient le plus souvent en cas d’obésité.

Soulager les inflammations et renforcer le système immunitaire

La Commission E. a reconnu l’efficacité du fenugrec face aux inflammations. On peut solliciter les pouvoirs de cette graine en application cutanée. Pour cela, il suffit de l’utiliser en lotion, en cataplasme ou dans l’eau du bain. Dans certains pays, l’usage de cataplasmes pour réduire les douleurs et les inflammations cutanées est très répandu. On l’utilise de la même manière pour réduire les douleurs névralgiques et rhumatismales. Le fenugrec est une source de vitamines, et notamment de vitamine C. Celle-ci est connue pour être une alliée naturelle de nos défenses naturelles. Les autres composants de la graine permettent aussi de stimuler notre système immunitaire de manière naturelle. Les graines sont souvent utilisées pour traiter les infections diverses, et ce depuis des milliers d’années.

Les autres bienfaits du fenugrec

Le fenugrec serait doté de propriétés antiparasitaires et antifongiques. (6) (7) Depuis longtemps, le fenugrec était appliqué dans des préparations capillaires afin de lutter contre les poux (8). Dans certaines approches traditionnelles, le fenugrec est utilisé pour les femmes qui sont sujettes aux maux de ventre et qui cherchent à prendre du poids (9). De même, le fenugrec est reconnu pour ses propriétés galactogènes et il se consomme par les femmes allaitantes (10). Dans certains pays, on l’intègre aux recettes des femmes afin d’améliorer la qualité de leur lait. Il semblerait que le fenugrec ait un effet préventif sur plusieurs types de cancer, comme celui du sein, du côlon et de la vésicule biliaire (11) (12). La légumineuse est dotée de propriétés antioxydantes importantes et permet de préserver l’organisme des effets des radicaux libres.

Consommation, indications et posologie

fenugrec

Le fenugrec peut se consommer par voie interne, ou s’appliquer par voie externe. Tout dépend alors de l’utilisation et des bienfaits recherchés. Voici les applications possibles du fenugrec et les posologies adaptées.

Par voie interne

En voie interne, on peut réaliser des infusions à froid avec les graines de fenugrec. Pour cela, il faut faire macérer 500 mg de graines en poudre dans 150 ml d’eau froide durant trois heures. Filtrez la préparation et buvez-la plusieurs fois par jour. Une cuillère de miel pourra atténuer l’amertume de cette boisson. Ne préparez pas plus d’une tasse à la fois, afin d’éviter à la préparation de se transformer en pâte. Il ne faut pas dépasser douze tasses par jour, ce qui est déjà très conséquent.

Vous pourrez aussi trouver des extraits fluide et standardisé de la plante. Dans ces deux cas, respectez les indications présentes sur l’emballage et ne dépassez pas les doses prescrites. Le fenugrec peut se consommer en teinture, trois fois par jour par doses de 10 ml. Enfin, on peut également trouver des capsules de graines séchées et réduites en poudre. Il s’agit des produits les plus couramment consommés. Dans ce cas, vous trouverez les indications liées sur l’emballage du produit. En cas de doute, il est toujours possible de solliciter l’avis de son médecin.

Par voie externe

Pour traiter les inflammations locales de la peau, on peut appliquer le fenugrec localement et donc par voie externe. Dans ce cas, il est possible de réaliser un cataplasme en mélangeant 50 grammes de graines avec un litre d’eau chaude. Cela va permettre de générer une pâte en raison de la nature mucilagineuse des graines. Ce cataplasme peut alors s’appliquer sur les parties douloureuses du corps. Dans cette même logique, on peut réaliser un bain en ajoutant 50 grammes de graines en poudre à 250 ml d’eau. On ajoute ensuite cette préparation à l’eau du bain. Enfin, il est également possible d’appliquer une teinture ou une lotion. Dans ces deux cas, il est important de respecter les doses indiquées sur l’emballage du produit. En cas de réaction, stoppez les applications et rendez-vous chez votre médecin.

Association avec d’autres plantes et interactions

En théorie, le fenugrec et ses graines peuvent augmenter les effets des suppléments et des plantes dotés d’actions hypoglycémiantes, anti-plaquettaires et anticoagulantes. Il en est de même pour les médicaments qui présentent des effets similaires. D’autre part, la consommation de fenugrec peut nécessiter un ajustement dans les dosages de médicaments hypoglycémiants ou d’insuline. Demandez l’avis de votre médecin.

Par ailleurs, il faut tout de même préciser que le fenugrec ne présente pas de contre-indication à l’association. Ainsi, il est possible de l’associer à d’autres plantes. Par exemple, vous pourrez le consommer avec du nopal pour faire baisser votre taux de cholestérol. On peut l’associer à la gelée royale pour une meilleure digestion, et au curcuma pour lutter contre les pertes d’appétit. Le fenugrec se marie au thym pour soulager les personnes asthmatiques, et il s’associe avec la rhodiola rosea pour une meilleure protection du système cardiovasculaire. Enfin, on peut associer le fenugrec à la spiruline pour améliorer la qualité du lait maternel.

Contre indications

À l’heure actuelle, il n’existe aucune contre-indication particulière à la consommation de fenugrec, notamment s’il est consommé dans des proportions raisonnables. Les études menées jusqu’ici n’ont pas permis de révéler une quelconque toxicité de la plante (13). En revanche, s’il n’existe pas de contre-indication officielle à sa consommation, il est souvent recommandé aux femmes enceintes d’éviter le fenugrec. Et ce, dans le but de limiter les risques d’accouchement prématuré ou de fausse couche. Avant de débuter une cure, il est toujours préférable de solliciter l’avis de son médecin.

Un emploi prolongé des graines de fenugrec dans le cadre d’une application externe peut, dans certains cas, générer des réactions allergiques. Si vous rencontrez cette situation, arrêtez sans plus attendre votre cure. De plus, la consommation de grandes quantités de fenugrec peut provoquer des troubles gastro-intestinaux, le plus souvent passagers. Cet effet est lié à la présence de grandes quantités de fibres dans les graines de la plante. Les personnes en surpoids devront éviter de consommer du fenugrec. En effet, la plante a tendance à stimuler l’appétit, ce qui n’est pas conseillé aux personnes en situation de surpoids ou d’obésité.

Conseils : où et comment acheter la plante

Si vous souhaitez commencer une cure de fenugrec ou l’intégrer dans vos habitudes alimentaires, vous pourrez aisément le trouver dans le commerce et sur Internet. Pour vous aider à faire le bon choix, voici quelques conseils utiles.

Comment choisir le fenugrec ?

Les vertus et bienfaits des graines de fenugrec sont nombreux, et nous encouragent à les consommer. Des compléments alimentaires à base de fenugrec sont disponibles dans le commerce. Néanmoins, il est important de rappeler que tous ces produits ne proposent pas les mêmes quantités de fenugrec : ils n’auront pas tous la même efficacité. Pour profiter des bienfaits de la plante, il est essentiel de bien choisir votre complément alimentaire. Choisissez un produit riche en saponines, son principe actif. Un titrage intéressant en saponines est compris entre 40 et 50 %. Le produit doit être issu d’une agriculture responsable et biologique. Dans l’idéal, le fenugrec doit avoir été cultivé dans l’une de ses régions d’origine et avoir subi un processus de transformation respectueux de ses qualités nutritionnelles.

Où acheter du fenugrec ?

On peut trouver du fenugrec sous la forme de graines dans certaines boutiques bio ou spécialisées. On y trouve d’ailleurs aussi des compléments alimentaires de fenugrec, comme c’est aussi le cas dans les pharmacies et herboristeries. Par ailleurs, les compléments alimentaires se trouvent facilement sur Internet. Si vous commandez en ligne, assurez-vous de solliciter un site de confiance. N’achetez que des produits certifiés biologiques et sollicitez pour cela des vendeurs fiables.

Notes & références

1. Formulated antidiabetic preparation has a strong antioxidant activity, Dixit et al., Eur J Pharmacol, 2008.
2. 4-Hydroxyisoleucine: a plant-derived treatment for metabolic syndrome. Jetté L, Harvey L, et al. Curr Opin Investig Drugs. 2009
.
3. Are Ayurvedic herbs for diabetes effective?J Fam Pract. Shekelle PG, Hardy M, et al. 2005.
4. Therapeutic applications of fenugreek. Basch E, Ulbricht C, et al. Altern Med Rev. 2003.
5. Protective effects of various antioxidants during ischemia-reperfusion in the rat retina, N. Dilsiz, Graefes Arch Clin Exp Ophthalmol., 2006.
6. Nematicidal activity of Trigonella foenum-graecum, T. Zia et al., Phytother Res., 2001. 7. Cloning, characterization and antifungal activity of defensin Tfgd1 from Trigonella foenum-graecum L, Olli et al., J Biochem Mol Biol., 2006.
8. A preliminary pilot survey on head lice, pediculosis in Sharkia Governorate and treatment of lice with natural plant extracts, Z.M. El-Basheir et al., Journal of the Egyptian Society of Parasitology, 2002.
9. East Mediterr Health J., M. Rquibi et al., 2006.
10. Galactogogues: medications that induce lactation, P. Gabay, J Hum Lact., 2002.
11. Molecular targets of dietary agents for prevention and therapy of cancer, B. Aggarwal et al., Biochem Pharmacol., 2006.
12. Diosgenin, a steroid saponin of Trigonella foenum graecum (Fenugreek), inhibits azoxymethane-induced aberrant crypt foci formation in F344 rats and induces apoptosis in HT-29 human colon cancer cells, J. Raju et al. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev, 2004.
13. 
Acute and subchronic toxicity assessment of debitterized fenugreek powder in the mouse and rat. Food Chem Toxicol Muralidhara, Narasimhamurthy K, et al. 1999.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *