CHARGEMENT

Type de recherche

Onagre

Avatar
Share

Découvrir l’onagre et ses bienfaits

L’onagre, que l’on utilise très largement sous la forme d’huile végétale, regorge de nutriments et de bienfaits pour la santé. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser l’onagre, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits de l'onagreL’onagre (Oenothera biennis L.) est une plante qui porte bien des noms, comme « la belle de nuit », « la primevère du soir », « l’onagre bisannuelle » ou tout simplement « onagre ». Cette plante herbacée bisannuelle appartient à la famille botanique des Onagraceae, et il en existe des dizaines d’espèces (quatre-vingts, environ), toutes différentes. L’onagre est reconnaissable par sa tige, qui est tachée de rouge. Ses feuilles sont lancéolées tout au long de cette tige, tandis que ses fleurs très parfumées sont jaunes et possèdent quatre pétales.

L’onagre produit un petit fruit qui comprend quelques graines noires, d’où on peut extraire une huile riche en acides gras oméga 6. En phytothérapie, on utilise le plus souvent l’huile de la graine d’onagre, ainsi que les graines entières. D’ailleurs, l’onagre est l’une des sources naturelles d’oméga 6 les plus riches qui soient. Sa teneur en AGL (acide gamma linolénique) est étonnamment élevée et rarement égalée. La graine en contient entre 6 et 14 % (1). On y trouve aussi de l’acide linolénique (65 à 80 %) et de 6 à 11 % d’acide oléique. En outre, l’onagre contient des principes actifs sous la forme de polyphénols et d’acides triterpéniques. 

Nourrissante, elle est riche en vitamine puisqu’on y trouve des quantités intéressantes de vitamines C, E et F. Mais elle est encore mieux pourvue en sels minéraux et oligo-éléments essentiels comme le zinc, le fer, le manganèse, le bore, le magnésium, le potassium, le calcium et le phosphore. Il faut aussi préciser que les graines d’onagre sont des sources naturelles de fibres alimentaires et d’acides aminés variés (protéines). On retrouve la plupart de ces nutriments et principes actifs dans l’huile d’onagre.

Le ginseng de Corée contient du nicotinamide et de l’acide pantothénique. Il est aussi composé d’hétérosides de triterpènes tétracycliques, de dammarane, connus pour leurs propriétés similaires aux saponosides1. La racine de ginseng contient 1,5 à 8 % de panaxosides : Du protopanaxadiol (Rb1, Rb2, Rc, Rd et Rg3) et du protopanaxatriol (Re, Rg1 et Rg2), considérés comme des saponosides1 ; soit des ginsenosides (Rb1, Rb2, Rc, Rd, Rg1, Rh et Ro)1. Enfin, les stérols et les oestrogènes (œstriol et œstrone) font également partie des composants du ginseng1.

Il est à noter que les compositions globales des différentes espèces de ginseng sont assez diffmines du groupe B et C, ainsi que des enzymes qui influent sur les glandes sexuelles et surrénales. Sans oublier bien sûr les ginsénosides et les thriterpénoïdes qui sont les principaux composants les plus actifs du ginseng sur l’organisme.

Origine et historique

L’onagre est originaire du continent nord-américain, bien qu’elle soit aujourd’hui présente sur les côtes de la mer Méditerranée et de l’océan Atlantique. Elle porte le nom d’onagre en raison de la ressemblance de ses pétales avec les oreilles de l’âne sauvage, qui porte le même nom. En Amérique, les Amérindiens cultivaient l’onagre pour ses vertus médicinales. La plante servant à soigner les affections cutanées sous la forme de cataplasme. C’est au cours du XVIIe siècle que l’onagre arriva en Europe. On présentait la plante sous le nom de « panacée du roi », et elle devint rapidement un remède très prisé. Depuis, l’onagre est utilisée comme remède en médecine traditionnelle et classique. La plante a véritablement marqué l’histoire de la médecine depuis son arrivée sur le continent européen.

Recherches et bienfaits

bienfaits de l'onagre

Propriétés anti-inflammatoires contre l’arthrite rhumatoïde 

Les acides gras, et notamment l’acide gamma linolénique, possèdent des vertus anti-inflammatoires. Cet acide gras s’avère d’ailleurs être un précurseur des prostaglandines E1, qui sont nécessaires à la réduction de l’inflammation. En effet, l’onagre est une plante anti-inflammatoire puissante, qui peut agit par voie externe comme en ingestion sur les diverses inflammations (2). Les antioxydants qu’elle contient ne sont pas étrangers à ces effets (nous allons y revenir). 

Dans le cadre de la lutte contre les inflammations, l’onagre se distingue au chapitre de l’arthrite rhumatoïde. Sous forme d’huile, elle est indiquée dans le traitement de la polyarthrite et de l’arthrite rhumatoïdes en raison de son exceptionnelle teneur en acides gamma linoléniques (3). Les données concernant cette plante et dont nous disposons aujourd’hui montrent des effets bénéfiques des huiles contenant de l’acide gamma linoléique (AGL) sur les maladies comme la polyarthrite et l’arthrite rhumatoïdes. Les chercheurs estiment que les huiles qui contiennent de l’AGL sont les plus efficaces pour soulager les symptômes de ces maladies spécifiques. 

Une plante bénéfique contre l’ostéoporose 

L’onagre contient du calcium et des minéraux essentiels à la santé osseuse. Mais lorsqu’elle est associée à des sources de calcium et de vitamine D, elle contribue à augmenter la densité osseuse des personnes atteintes d’ostéoporose (4). Cette maladie touche le plus souvent les personnes âgées, même si certains autres facteurs la favorisent ou l’aggravent. La plante permet non seulement de ralentir la progression de cette maladie osseuse, mais aussi de prévenir le risque de fracture osseuse lors des chutes (5). C’est ainsi que la plante permet de préserver la santé osseuse ainsi que la minéralisation des os. 

Santé cardiovasculaire et hypertension artérielle 

La graine d’onagre contient des acides gras oméga 6, qui sont des acides gras polyinsaturés. Ils sont bénéfiques à la santé cardiovasculaire et à la prévention des troubles associés, entre autres choses. Les huiles végétales extraites à froid participent à la préservation de la santé cardiovasculaire, mais également à la régulation de la tension artérielle. L’huile d’onagre fait partie des meilleures huiles pour leur cœur. Sa consommation permet de réduire significativement la pression artérielle et celle-ci se régule plus facilement. En outre, l’onagre participe à la réduction du cholestérol dans le sang, ce qui permet de prévenir les pathologies et accidents cardiovasculaires courants. Enfin, l’acide linoléique agit aussi en faveur d’un meilleur contrôle du cholestérol sanguin. 

Douleurs mammaires et syndrome prémenstruel 

Les femmes allaitantes peuvent utiliser l’huile d’onagre pour soigner leurs douleurs mammaires et les problèmes de mastopathies. Il en est de même pour les douleurs mammaires ressenties durant les périodes de menstruation. La complémentation à base d’huile d’onagre est une solution à envisager ici. En effet, ses composés actifs réduisent les inflammations et contribuent à bloquer les prostaglandines, qui provoquent les douleurs mammaires cycliques. La plante se montre très efficace contre les douleurs en association avec la vitamine E. 

Par ailleurs, il faut préciser qu’elle permet de contrer divers symptômes hormonaux des femmes survenant à la ménopause. Les bouffées de chaleur en sont de très bons exemples. L’onagre permet d’en réduire l’intensité, l’incidence et la fréquence. En ce qui concerne les femmes enceintes et allaitantes, l’utilisation ou la consommation d’onagre nécessite un avis médical préalable, par mesure de prudence. 

Propriétés antioxydantes par les polyphénols 

L’huile d’onagre contient des polyphénols et des antioxydants naturels, comme beaucoup d’autres huiles. Ces composés sont uniquement présents dans les huiles obtenues par première pression à froid. Les polyphénols sont des composés antioxydants puissants, qui s’ajoutent aux propriétés antioxydantes de la plante (6-7). On peut utiliser cette plante pour prévenir et lutter contre les effets néfastes des radicaux libres sur les cellules.

Ces derniers peuvent favoriser l’oxydation et le vieillissement cellulaire accéléré. En clair, ils favorisent l’apparition de pathologies d’ordre cardiovasculaire, ainsi que de certains cancers. Dans l’onagre, on trouve des antioxydants sous forme de polyphénols donc, mais également de vitamines. Les vitamines C, E et F possèdent des propriétés antioxydantes qui s’associent à celles des autres principes actifs de la plante !

Des vertus pour la santé de la peau 

Depuis longtemps, cette plante s’utilise en application topique pour ses vertus. Elle peut traiter différentes affections et troubles cutanés tels que l’eczéma (8), l’ichtyose ou le psoriasis. En outre, la plante réduit l’inflammation de la peau, les lésions cutanées et l’acné, en plus d’hydrater et de nourrir la peau en profondeur. L’huile d’onagre contribue à l’amélioration de l’état de santé de la peau, à son élasticité, sa fermeté et sa résistance. L’acide gamma linolénique entre dans la composition de la peau et participe à ses différentes fonctions (notamment de barrière protectrice). Et elle s’adapte à tous les types de peau ! 

Onagre et neuropathie diabétique 

La neuropathie diabétique est l’une des complications possibles du diabète. Elle se manifeste par la dégénérescence graduelle des nerfs et peut se montrer très douloureuse pour les personnes qui en sont atteintes. L’onagre aide à soulager les douleurs ressenties (9) dans le cadre de la neuropathie diabétique légère. Par conséquent, on peut l’utiliser comme traitement adjuvant pour les cas de neuropathie modérée ou sévère, en particulier lorsque les médicaments ne sont pas suffisamment efficaces (10). Dans ce cadre, et pour ressentir les bienfaits de cette plante, des semaines (voire des mois) de traitement sont nécessaires. 

Les autres recherches 

Quelques autres études ont été réalisées sur l’onagre. Cette plante agit comme un tonifiant naturel qui permet de lutter contre le syndrome de fatigue chronique. De même, l’huile d’onagre est efficace contre les vergetures (prévention, soins), l’acné, la cellulite et le manque de fermeté des tissus cutanés. Elle est tout aussi bénéfique contre les cicatrices, les gerçures, les cuticules et les ongles cassants. Nourrissante, hydratante et riche en acides gras, l’huile d’onagre hydrate le cuir chevelu, les peaux sèches et les fatiguées, et aide à lutter contre tous les problèmes de peau existants : eczéma, psoriasis…

Consommation, indications et posologie

bienfaits de l'onagreLes indications officielles de cette plante sont nombreuses. Elle s’utilise en cas d’hypercholestérolémie, de mastopathies (syndrome prémenstruel, douleurs mammaires) et d’état cirrhotique. On la conseille dans le cadre de la prévention des rides, de la polyarthrite rhumatoïde et de scléroses en plaques (l’huile est à associer à l’alimentation). En outre, l’onagre est indiquée en cataplasme pour l’eczéma, le psoriasis et l’ichtyose. 

Dans les études cliniques, l’huile d’onagre était utilisée par doses journalières de 540 mg à 2,8 grammes par jour. Cependant, les doses à utiliser varient en fonction des troubles et problèmes de santé rencontrés. Les cures d’onagre peuvent durer jusqu’à six mois : plusieurs semaines sont nécessaires pour ressentir les bienfaits de la plante. À savoir que l’onagre peut se trouver en huile, en capsules d’huile ou sous forme de graines. 

En application topique, l’huile d’onagre s’applique directement sur la peau ou en cataplasme. Il faut l’utiliser ainsi deux fois par jour, durant quatre mois maximum. Les cataplasmes à base d’huile d’onagre sont efficaces pour lutter contre les affections cutanées. N’hésitez pas à solliciter un avis médical pour consommer ou utiliser au mieux cette plante et traiter les problèmes de santé rencontrés de façon efficace. Une posologie personnalisée est toujours plus efficace.

Association avec d’autres plantes et interactions

L’onagre est une plante très polyvalente. Pour cette raison, elle est rarement associée à d’autres plantes ou huiles végétales. En outre, on lui connaît plusieurs associations très efficaces. En premier lieu, elle peut s’associer aux plantes énergisantes comme le ginkgo biloba ou le guarana. Cela permet de rester en forme tout au long de la cure d’onagre. La plante peut également s’associer aux plantes antioxydantes comme le thé vert ou le curcuma. 

Parmi les autres associations bénéfiques du curcuma, on peut citer la levure de sélénium. Cette synergie est idéale pour renforcer les défenses naturelles de l’organisme (système immunitaire). Pour freiner les effets du vieillissement sur les cellules cutanées, la coenzyme Q10 est très efficace et peut tout à fait s’associer à l’huile d’onagre. Enfin, la plante peut également combiner ses effets aux propriétés antioxydantes du resvératrol. 

Si vous suivez un traitement médical ou si vous souhaitez associer des plantes dans le cadre d’une cure, l’idéal est de demander conseil à un professionnel de santé, comme votre médecin traitant.

Contre indications

D’une façon générale, l’onagre (et notamment son huile) est un produit sécuritaire. Il existe toutefois quelques recommandations spécifiques pour les personnes qui souffrent de troubles de la coagulation ou qui s’apprêtent à subir une opération chirurgicale. En effet, l’onagre a pour effet d’augmenter les saignements. Pour prévenir les irritations de la gorge, il faut consommer l’huile d’onagre avec d’autres huiles ou aliments.

Les personnes épileptiques ne doivent pas consommer d’onagre : cette plante est susceptible de déclencher des crises. Il en est de même pour les personnes schizophrènes qui reçoivent un traitement à base de phénothiazines. La plante et les médicaments peuvent interagir entre eux. Enfin, cette huile végétale est à éviter pour les personnes hypersensibles aux acides gras linoléiques, gamma linoléiques et oléiques. 

La consommation d’onagre et son utilisation provoquent de très rares effets secondaires aux doses usuelles. Toutefois, il faut éviter les surdosages. En effet, ils peuvent provoquer des maux de tête, des réactions d’hypersensibilité, des nausées, des troubles gastro-intestinaux et de la diarrhée. Bien sûr, à l’apparition de ces symptômes, il faut réduire ou stopper la consommation d’onagre jusqu’à la disparition complète des désagréments. Ces effets indésirables concernent essentiellement l’huile d’onagre.

Conseils : où et comment acheter la plante

L’huile d’onagre se trouve dans toutes les boutiques spécialisées en produits diététiques élaborés à partir de plantes. On peut aussi trouver cette plante dans les magasins qui vendent des produits biologiques. Les herboristeries, les parapharmacies et certaines pharmacies peuvent vendre des produits et compléments alimentaires à base d’onagre (ou d’huile d’onagre). Il est tout à fait possible d’acheter ces mêmes produits en ligne, sur des sites internet. Il faut sélectionner soigneusement des sites de phytothérapie et/ou spécialisés en médecine par les plantes. 

Si vous optez pour l’huile d’onagre, choisissez une huile biologique obtenue par une première pression à froid. Il est important d’opter pour une huile bio en raison de la présence de substances nocives et polluantes dans les huiles non bio : pesticides, herbicides, etc. En outre, la première pression à froid permet de conserver l’ensemble des nutriments et principes actifs des plantes. Si vous souhaitez profiter des bienfaits d’une huile végétale, il faut fuir les huiles raffinées.

Si vous recherchez une solution simple pour votre cure d’onagre, optez pour les capsules. Il suffit de les avaler avec un verre d’eau en respectant les indications présentes sur l’emballage du produit.

Notes & références

1. Evening primrose (Oenothera spp.) oil and seed, B. J. F. Hudson, Journal of the American Oil Chemists’ Society.
2. Quantitative Analysis of Anti-inflammatory and Radical Scavenging Triterpenoid Esters in Evening Primrose Oil, Roland Knorr and Matthias Hamburger.
3. Gamma-Linolenic acid treatment of rheumatoid arthritis. A randomized, placebo-controlled trial, R B Zurier 1, R. G. Rossetti, E. W. Jacobson, D. M DeMarco, N. Y. Liu, J. E Temming, B M White, M. Laposata.
4. Calcium, gamma-linolenic acid and eicosapentaenoic acid supplementation in senile osteoporosis, M. C. Kruger 1, H. Coetzer, R. de Winter, G. Gericke, D. H van Papendorp.
5. Lack of effect of supplementation with essential fatty acids on bone mineral density in healthy pre- and postmenopausal women: two randomized controlled trials of Efacal® v. calcium alone, E. Joan Bassey, Julie J. Littlewood and all. Published online by Cambridge University Press: 9 March 2007.
6. Constituents in evening primrose oil with radical scavenging, cyclooxygenase, and neutrophil elastase inhibitory activities, Matthias Hamburger 1, Ulrike Riese, Heidemarie Graf, Matthias F. Melzig, Sylvia Ciesielski, Dietmar Baumann, Kathrin Dittmann, Christian Wegner.
7. antioxidant activity of phenolic extracts of evening primrose (oenothera biennis): a preliminary study, Fereidoon Shahidi, Ryszard Amarowicz, Yuehua He, Mahinda Wettasinghe, first published: 04 may 2007.
8. Evening primrose oil is effective in atopic dermatitis: a randomized placebo-controlled trial, Swapan Senapati 1, Sabyasachi Banerjee, Dwijendra Nath Gangopadhyay.
9. The effect of gamma-linolenic acid on human diabetic peripheral neuropathy: a double-blind placebo-controlled trial, G A Jamal 1, H. Carmichael.
10. Botanicals and Dietary Supplements in Diabetic Peripheral Neuropathy, Kathleen M. Halat and Cathi E. Dennehy, The Journal of the American Board of Family Practice January 2003.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *