CHARGEMENT

Type de recherche

Damiana

Avatar
Share

Découvrir la Damiana et ses bienfaits

Considérée comme un stimulant naturel de la libido, la damiana est une plante utilisée depuis des millénaires en Amérique, notamment par les Mayas et par les peuples Indigènes pour ses propriétés médicinales diverses. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser la damiana, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la plante

bienfaits de la damianaAussi connue sous le nom de « damiane » et de « Turnera diffusa », la damiana est un arbuste qui appartient à la famille des Turneraceae, et qui est très proche de la famille des passiflores. Il s’agit d’un arbuste de petite taille, qui fleurit chaque année vers la fin de l’été. La damiana donne de petites fleurs aromatiques de couleur jaune, ainsi que de petits fruits au goût assez proche de celui de la figue. L’arbuste est connu pour dégager une odeur fortement épicée, qui a tendance à rappeler celle de la camomille. Cela est en grande partie dû aux huiles essentielles présentes dans sa composition (1).

Dans le passé, cette plante était souvent confondue avec la Chrystactinia mexicana, une plante issue de la famille des Astéracées, qui porte aussi le nom de « damianita ». La damiana est une espèce vivace, qui mesure entre 30 et 150 centimètres, et pouvant parfois atteindre deux mètres. Ses ramifications sont rougeâtres et sa tige est ligneuse. Les feuilles de la damiane sont lancéolées à marge crénelée, et de couleur vert pâle. En phytothérapie, ce sont les feuilles séchées que l’on utilise, même si les fruits et les fleurs de la plante peuvent également s’utiliser dans d’autres domaines, et notamment en cuisine.

La composition de la damiana est assez complexe, mais elle confère à la plante quelques vertus très intéressantes. Celle-ci contient des antioxydants naturels : les flavonoïdes. Il s’agit ici de l’apigénine 7-glucoside, et Z-échinacine. On y trouve également de la caféine, des terpénoïdes, des saccharides, de l’amidon, des protéines, de l’arbutine, des tanins variés et du thymol dans les feuilles de la plante. Enfin, la damiana comprend aussi de l’acacétine, de la damianine (substance amère), des amaroïdes, de la pinocembrine et du bêta-carotène (2).

Origine et historique

La damiana est originaire d’Amérique centrale, et plus précisément du Mexique, mais aussi d’Amérique du Sud, des Caraïbes et de l’État du Texas, aux États-Unis (3). On en trouve également en Asie, en Afrique et sur les îles de l’océan Indien, même si elle n’est pas originaire de ces continents. Les Mayas utilisaient la damiana avant même l’arrivée des Européens en Amérique. Ces derniers l’appelaient « mizibcoc », et l’utilisaient pour traiter les vertiges, les étourdissements et les pertes d’équilibre. Au Mexique, les Indigènes utilisaient cette plante pour confectionner une boisson aphrodisiaque. Mais ils attribuaient aussi à la damiana des propriétés médicinales dans le cadre des troubles menstruels, en particulier chez les jeunes filles.

En 1888, la damiana fit son entrée dans le National Formulary américain, en qualité d’aphrodisiaque naturel. Plusieurs médicaments brevetés lors du XIXe siècle contenaient de la damiane, à l’image du « French Wine Coca », élaborée par le pharmacien américain du nom de John Stith Pemberton. Les feuilles de damiane ont depuis été ôtées de la composition son équivalent sans alcool. Ensuite, au début du XXe siècle, la plante intégra plusieurs pharmacopées européennes, toujours au titre d’aphrodisiaque naturel.

Aujourd’hui, la plante entre dans la composition de différents produits disponibles en vente libre. Ces produits se destinent notamment à améliorer les performances sexuelles. En Amérique du Nord et en Europe, on la considère aussi comme un agent aromatisant. On peut donc la retrouver en petites quantités dans différentes préparations alimentaires. Néanmoins, dans certains pays, la damiana est interdite, comme dans l’État de Louisiane aux États-Unis. En effet, elle est classée comme « plante interdite », ce qui implique qu’on ne peut en détenir ou en distribuer. Dans d’autres pays comme la Grande-Bretagne, certains produits contenant de la damiane ont été interdits en raison de leurs effets secondaires.

Recherches et bienfaits

bienfaits de la damianaUn stimulant naturel de la libido

L’un des usages les plus répandus et les plus connus de la damiane est en tant qu’aphrodisiaque naturel (4). Chez la femme, la damiane permet d’augmenter le désir sexuel, mais aussi la fréquence des orgasmes et les sensations clitoridiennes. La plante permettrait aussi de remédier aux problèmes de sécheresse vaginale. Ainsi, la damiana améliorer considérablement la qualité de la vie sexuelle des femmes, ainsi que leur satisfaction générale (5). Dans cette même logique, la plante a démontré à plusieurs reprises son efficacité dans l’amélioration de la vie sexuelle des femmes, et notamment des femmes périménopausées (6).

Cependant, la plante ne se contente pas d’améliorer la libido et la fonction sexuelle de la femme. Elle est aussi efficace pour l’homme. En effet, les médicaments contre les troubles de la libido contenant de la damiane se montrent tout aussi efficaces chez les hommes qui souffrent d’une dysfonction érectile (7). Les essais cliniques ont permis de démontrer une amélioration notable du comportement sexuel des sujets atteints d’impuissance ou d’inertie sexuelles (8). Il s’agissait ici de tests réalisés sur des rats. Dans d’autres essais similaires, la plante s’est révélée être un puissant stimulant sexuel, notamment en association avec Pfaffia paniculata, et elle permettrait de réduire la phase de latence après l’éjaculation (9).

Une plante tonique et adaptogène

La damiana est une plante qui favorise l’élimination des poisons et des toxines présents dans l’organisme. Elle augmente aussi l’activité de l’estomac, des reins et du foie. Mais également d’autres organes comme les intestins et la vessie ! La plante aide donc nos organes à éliminer les toxines, les pesticides, les polluants, les produits chimiques, les métaux lourds ainsi que les médicaments présents dans notre corps. Cette plante est à la fois purificatrice et régulatrice, et elle vient renforcer les actions naturelles de nettoyage de l’organisme. Elle lui apporte aussi de l’énergie et optimise le fonctionnement général des organes et des glandes.

La damiane, comme quelques autres plantes, dispose d’une quantité non négligeable de caféine au sein de sa composition. Elle est donc reconnue comme une plante stimulante pour l’organisme, et permet de gagner en tonicité et en vitalité chaque jour. Ses composants et ses propriétés en font une plante de bien-être, qui induit la relaxation, et qui agit même comme un anxiolytique naturel (10). La damiana est idéale pour retrouver la forme et la sérénité dans les périodes de fatigue.

Mais ce n’est pas tout. La damiana est aussi une plante dotée de propriétés adaptogènes (11). Cela signifie qu’elle aide l’organisme à lutter contre les effets des différentes sources de stress, et notamment contre ceux du stress émotionnel. De plus, comme elle contient des antioxydants naturels (les flavonoïdes), elle permet aussi à l’organisme d’éliminer plus facilement les excès de radicaux libres. Ces derniers ont tendance à accélérer le vieillissement des cellules. Les radicaux libres peuvent avoir plusieurs origines, comme une activité physique intense, la pollution, une alimentation déséquilibrée, la consommation de substances nocives… En favorisant leur élimination, les antioxydants permettent à l’organisme de fonctionner de manière optimale. Et cela concerne toutes ses fonctions : système immunitaire, métabolisme, etc.

Consommation, indications et posologie

bienfaits de la damianeComme nous l’avons évoqué, la damiana est une plante dont on utilise essentiellement les feuilles, sous la forme séchée. On peut aussi trouver de la teinture mère des tiges feuillées et de l’extrait fluide de feuilles séchées. La posologie de la damiana varie généralement entre 800 et 2 000 mg par jour. On la préfère sous la forme de gélules ou de comprimés. Avec un complément alimentaire, vous ne pouvez pas vous tromper dans les dosages. Et ceux-ci se divisent généralement en plusieurs prises par jour. Il est à noter que plus les feuilles de la plante sont riches en composés, et plus ses actions sont prononcées.

En cure, il est nécessaire de faire des pauses régulières d’au moins une semaine. Vous pourrez aussi alterner avec d’autres plantes médicinales, avant de recommencer une nouvelle cure de damiana. Cela permet à l’organisme de tirer pleinement profit des bienfaits des composés et des principes actifs de la plante. Ne dépassez pas une durée de deux à trois mois pour vos cures. Si vous souhaitez l’associer à d’autres plantes, demandez conseil à un spécialiste ou à un médecin. Attention, on n’en ressent pas nécessairement les effets les premiers jours. Il faut généralement attendre une ou deux semaines de cure. N’augmentez donc jamais la posologie par vous-mêmes.

Association avec d’autres plantes et interactions

Les essais cliniques réalisés sur des animaux démontrent que la damiana peut avoir des effets hypoglycémiants. En théorie donc, ces effets peuvent s’ajouter à eux des suppléments ou des plantes qui possèdent aussi des propriétés hypoglycémiantes. Il s’agit par exemple du ginseng, du nopal, de la momordique et des fibres solubles (12). Et il en est de même pour les médicaments qui possèdent des propriétés hypoglycémiantes. Ici, on peut citer le Diabeta®, le Glucophage®, et quelques autres médicaments similaires.

Par ailleurs, il semblerait que la damiane s’associe au yerba maté et au guarana (des sources naturelles de caféine) dans le cadre de la perte de poids. En effet, lors d’une étude menée sur des sujets souffrant d’embonpoint, l’association de ces trois plantes dans une préparation a permis de favoriser la perte de poids. Un autre essai avait aussi démontré que l’association de ces trois plantes permettait de retarder la vidange gastrique. Cela a pour effet de générer une sensation de satiété plus durable (13).

Pour lutter contre la détente et le stress, la damiana peut s’associer avec le millepertuis. Contre la fatigue intellectuelle, elle se marie avec le cordyceps, le ginkgo biloba ainsi que l’acérola. La damiana peut aussi renforcer le système immunitaire, avec la spiruline et la rhodiola. Pour favoriser la digestion, on l’associe au radis noir et au chardon-Marie. Contre les problèmes intestinaux, il faut l’associer au charbon végétal. Et contre la dépression, c’est à la griffonia qu’elle se combine. Enfin, pour réduire la glycémie, la damiana s’associe avec le curcuma et la cannelle.

Contre indications

On ne connaît pas de contre-indication particulière à la consommation de damiane. Mais comme le stipule la loi, les produits doivent contre-indiquer l’utilisation de la plante chez la femme ayant des antécédents familiaux ou personnels de cancer du sein. En effet, la plante possède des vertus œstrogéniques. Celles-ci ne sont pas recommandées lorsqu’il existe un risque élevé de cancer (14). La plante serait aussi capable de stimuler les récepteurs de la progestérone (15). Si tel est votre cas, demandez conseil à votre médecin pour trouver une plante plus adaptée à votre situation.

D’autre part, en raison d’un manque d’informations toxicologiques à son sujet, les femmes enceintes et allaitantes, ainsi que des jeunes enfants doivent éviter de consommer cette plante. La damiana est réputée pour être une plante emménagogue, ce qui implique qu’elle favorise le déclenchement des menstruations. Les femmes enceintes doivent donc aussi l’éviter pour cette raison.

Pour l’heure, on sait simplement qu’un usage prolongé peut causer des lésions hépatiques. Certains composants de la plante pourraient également avoir des effets toxiques, notamment lorsqu’on les consomment à forte dose. Après avoir absorbé 200 grammes d’extrait de damiane, des cas de convulsions ont déjà été observés. Mais aussi des symptômes similaires au tétanos, à la rage ou à un empoisonnement à la strychnine (16). En cas de cure, il ne faut pas excéder une durée de deux à trois mois de cure, et respecter des temps de pause importants entre chaque cure. Respectez les indications présentes sur l’emballage des produits, ou demandez conseil à votre médecin.

L’un des rares effets secondaires observés et l’augmentation de la quantité d’urine. En effet, la damiana a pour effet d’augmenter l’activité des reins. Consommée dans des proportions normales et raisonnables, la damiane reste une plante sécuritaire.

Conseils : où et comment acheter la plante

En France, l’Arrêté du 24 juin 2014 autorise l’utilisation de la damiane, en tant que complément alimentaire. Une condition légale existe cependant. L’étiquetage doit contenir un avertissement qui déconseille son usage chez la femme qui présente des antécédents familiaux ou personnels de cancer du sein (17). Avant d’acheter un produit à base de damiane, assurez-vous que celui-ci respecte la loi et indique les contre-indications à sa consommation.

La damiana est une plante qu’on ne trouve pas facilement à l’état naturel, ni même séchée. En revanche, on pourra trouver des compléments alimentaires, des extraits liquides et des teintures mères auprès de boutiques spécialisées et d’herboristeries. On peut éventuellement en trouver en parapharmacie et dans les magasins bio. Avant d’acheter de la damiane sous n’importe quelle forme, assurez-vous que celle-ci provient de l’une de ses régions d’origine, à savoir le continent américain et les Caraïbes.

Enfin, vous pourrez aussi vérifier la composition du produit que vous achetez. Si la liste des ingrédients vous semble longue, détournez-vous du produit en question. La provenance et la méthode d’extraction et/ou de transformation de la plante peuvent aussi en dire long sur la qualité du produit. Préférez toujours des méthodes naturelles de culture et de transformation. Dans l’idéal, la damiane que vous consommez doit être sauvage, afin de conserver toutes les vertus naturelles de ses composants. Enfin, il faut savoir que la plante subit souvent un traitement par radiations (elle passe aux rayons gamma afin de détruire les bactéries et les germes). Cela a pour effet de détruire la plupart des principes actifs de la plante.

Notes et références

1. Eduard Gildemeister, Friedrich Hoffmann, The Volatile Oils, vol. 3 (2e ed.), Wiley, 1922.
2. Prescription for Nutritional Healing: the A to Z Guide to Supplements, Penguin. Phyllis A. Balch, 2002.
3. Trees, Shrubs, and Cacti of South Texas, J. H. Everitt, Dale Lynn Drawe, Robert I. Lonard, Texas Tech University Press, 2002.
4. Tout savoir sur les aphrodisiaques naturels. Hostettmann Kurt. Ed. Favre. 2000.
5.
A double-blind placebo-controlled study of ArginMax, a nutritional supplement for enhancement of female sexual function. Ito TY, Trant AS, Polan ML. J Sex Marital Ther. 2001.
6. The enhancement of female sexual function with ArginMax, a nutritional supplement, among women differing in menopausal status. Ito TY, Polan ML, et al. J Sex Marital Ther. 2006.
7. The effects of ArginMax, a natural dietary supplement for enhancement of male sexual function. Ito T., Kawahara K., et al. Hawaii Med J.1998.
8. Stimulating property of Turnera diffusa and Pfaffia paniculata extracts on the sexual behaviour of male rats. Arletti R, Benelli A, et al. Psychopharmacology (Berl). 1999.
9. Turnera diffusa Wild (Turneraceae) recovers sexual behaviour in sexually exhausted males. Estrada-Reyes R, Ortiz-López P, Gutiérrez-Ortíz J, Martínez-Mota L. J Ethnopharmacol. 2009.
10. Anti-anxiety activity studies of various extracts of Turnera aphrodisiaca Ward. Kumar S., Sharma A. J Herb Pharmacother. 2005.
11. Effects of a hydroalcoholic extract of Turnera diffusa Willd. ex Schult. Turneraceae, in tests for adaptogenic activity. Revista Brasileira de Farmacognosia, Andréia G. Bezerra, Fúlvio R. Mendes, Ricardo Tabach, Elisaldo A. Carlini. Jan./Feb. 2011.
12. A study of the hypoglycemic effect of some Mexican plants. J. Ethnopharmacol. Perez R.M., Ocegueda A., et al. 1984.
13. Weight loss and delayed gastric emptying following a South American herbal preparation in overweight patients. Andersen T., Fogh J. J Hum Nutr Diet. 2001.
14. Anti-aromatase activity of the constituents from damiana (Turnera diffusa). Zhao J, Dasmahapatra AK, Khan SI, Khan IA. J. Ethnopharmacol. 2008.
15.
Estrogen and progestin bioactivity of foods, herbs, and spices. Zava DT, Dollbaum CM, Blen M. Proc Soc Exp Biol Med. 1998.
16. Herbal Medicines, Pharmaceutical Press, Barnes Joan, Anderson A., et al. Grande-Bretagne, 2002.
17. Arrêté du 24 juin 2014 établissant la liste des plantes, autres que les champignons, autorisés dans les compléments alimentaires et les conditions de leur emploi, 2015.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *