CHARGEMENT

Type de recherche

Gelée royale

Avatar
Share

Découvrir la gelée royale et ses bienfaits

Véritable potion miracle produite par les abeilles, la gelée royale est une substance qui possède une composition hors du commun. Et de nombreux bienfaits sur l’organisme. Qu’en disent les recherches scientifiques ? Comment utiliser la gelée royale, et quelles sont ses contre-indications ? Réponses.

Définition et composition de la gelée royale

gelée royaleLa gelée royale n’est pas une plante, mais une substance que les abeilles ouvrières produisent par le biais de leur système glandulaire céphalique. Ces dernières produisent de la gelée royale entre le cinquième et le quatorzième jour de leur vie. On les appelle alors les abeilles « nourrices ». Cette substance de couleur blanchâtre possède des reflets nacrés et son goût est à la fois amer et très fort. Dans la ruche, toutes les laves de la colonie consomment de la gelée royale, quel que soit leur statut. Et ce, dès le moment de leur éclosion et jusqu’à leur troisième jour de vie. Les larves qui se destinent à devenir reines reçoivent de cette substance jusqu’à leur cinquième jour de vie. Enfin, la reine de la colonie consomme de la gelée royale tout au long de sa vie dès le moment où elle quitte la cellule royale. 

La production de gelée royale nécessite des techniques bien spécifiques. En effet, les abeilles la produisent en quantité nécessaire à l’élevage et ne la stockent pas. Des apiculteurs spécialisés se chargent donc de collecter de la gelée royale tout en préservant la santé de la ruche et de la colonie. 

La gelée royale est un produit de la ruche particulièrement riche en nutriments. En moyenne, elle se compose à 66 % d’eau et à 13 % de protéines. On y trouve également 14,5 % de glucides, sous la forme de fructose et de glucose. Enfin, la gelée royale renferme 4,5 % de lipides. Pour le reste, il s’agit d’un assortiment de centaines de nutriments, dont des vitamines du complexe B, des oligo-éléments, des sels minéraux et de nombreux autres éléments. Parmi eux se trouvent des facteurs antibiotiques, des acides gras essentiels, des protéines et des acides aminés. 

Origine et historique

Utilisée en Europe depuis le XXIe siècle, la gelée royale est réputée pour ses vertus nutritionnelles exceptionnelles. Pourtant, cela fait bien plus longtemps que certains peuples exploitent ce produit de la ruche. La médecine traditionnelle chinoise l’utilise depuis des millénaires pour traiter différents maux. La gelée royale s’utilise de bien des manières, et accompagne différentes civilisations dans le traitement de l’hypertension artérielle, des douleurs arthritiques, de l’hépatite chronique, du diabète, de la fatigue ou encore, de l’infertilité. 

À une certaine époque, seules les plus riches familles avaient les moyens de profiter de ses vertus sur l’organisme. Et notamment les familles monarques. Chaque ruche peut produire entre 300 et 1 000 grammes de gelée royale par an. Les techniques de production spécifiques et les faibles quantités produites par chaque ruche expliquent le coût assez élevé de ce produit. Elle est l’un des compléments alimentaires les plus chers au monde, encore aujourd’hui. En théorie, il est possible de produire de la gelée royale n’importe où dans le monde. Sa composition varie donc en fonction des fleurs et des plantes que les abeilles butinent pour générer cette substance.

Pour que la gelée royale soit de qualité, elle doit provenir de ruches évoluant dans un milieu sans pollution et sans produits chimiques. Toutes les gelées royales ne se valent donc pas. Depuis plusieurs décennies, la science s’intéresse à cette substance unique en son genre. De nombreuses études scientifiques ont été réalisées de façon à déterminer les véritables bienfaits de la gelée royale.

Recherches et bienfaits

gelée royale

Le traitement de l’hyperlipidémie 

Le traitement de l’hyperlipidémie ne fait pas encore partie des indications courantes ou traditionnelles de la gelée royale. Pourtant, certaines études démontrent l’efficacité de cette substance dans ce cadre. Les études préliminaires présentent des résultats positifs et montrent que la gelée royale est efficace dans le traitement de l’hyperlipidémie, même si la qualité méthodologique de ces études est remise en cause (1). D’autres études ont également présenté des résultats intéressants au sujet de l’effet de la gelée royale sur le taux de cholestérol sanguin. Ici aussi, la qualité méthodologique des études est pointée du doigt (2-3). 

Gelée royale et ménopause 

Une large diversité d’études scientifiques a été réalisée afin de déterminer les effets de la gelée royale sur les différents symptômes de la ménopause. Depuis la nuit des temps, ce produit de la ruche est utilisé en médecine traditionnelle afin de traiter les troubles de ménopause chez la femme. Selon les données in vitro disponibles, la gelée royale (et plus spécialement ses composés actifs) aurait une activité œstrogénique (4-5). Des études réalisées au Japon au cours des années 1970 indiquent que la gelée royale disposerait d’effets positifs sur l’équilibre hormonal chez la femme ménopausée (6-7).  

Plus récemment, d’autres études cliniques sont venues appuyer ces allégations. En effet, la gelée royale associée à la vitamine C et au pollen semble participer à la réduction des symptômes de la ménopause (8). Cependant, la présence d’autres éléments tels que le ginseng dans cette étude ne permet pas d’établir le rôle véritable de la gelée royale dans ce cadre. 

Le renfort de l’immunité 

Depuis des milliers d’années, la gelée royale s’utilise pour ses vertus tonifiantes sur l’organisme, mais aussi pour sa capacité à renforcer le système immunitaire. De nombreuses études cliniques ont permis de constater les activités immunomodulatrice et immunostimulante de ce produit de la ruche (9-10). Il semblerait que la gelée royale agit ici comme un véritable adaptogène. La présence de protéines et d’acides gras dans la gelée royale serait à l’origine de cet effet sur l’organisme. 

La présence de nutriments divers et variés dans la gelée royale en fait un puissant stimulant de l’organisme. En effet, à travers le monde, cette substance s’utilise pour lutter contre la fatigue chronique et passagère, mais également dans le cadre de la récupération physique à la suite d’un effort physique intense ou d’une convalescence. On l’utilise pour lutter contre la fatigue passagère et chronique, mais aussi pour contrer les effets du stress sur l’organisme. 

Un puissant antioxydant et adaptogène naturel 

La gelée royale contient des vitamines, des sels minéraux, des oligo-éléments… Mais aussi des protéines, des acides aminés, des sucres et des acides gras essentiels. Parmi les vitamines qu’elle contient se trouvent plusieurs vitamines du complexe B (comme la B5). On sait d’elles qu’elles soutiennent le bon fonctionnement du système nerveux. De la même manière, le caractère adaptogène de cette substance en fait un véritable allié contre le stress et l’anxiété. En particulier lorsqu’on l’associe à des plantes dotées de propriétés similaires (rhodiola rosea, notamment). La vitamine B5 présente dans la gelée royale agit comme un véritable antistress naturel. 

La gelée royale s’utilise très souvent comme stimulant du corps et de l’esprit en cas de déprimes passagères ou de dépression légère. Ses usages sont encore nombreux : amélioration de la qualité du sommeil, régularisation de l’appétit, traitement des troubles digestifs, diminution de la tension nerveuse, amélioration des fonctions cognitives, prévention des cancers, amélioration de la résistance de l’organisme face aux virus, infections et bactéries… 

Les autres recherches 

Outre ces quelques allégations et utilisations, la gelée royale semble avoir de nombreux autres effets sur la santé. En effet, les études réalisées sur les animaux démontrent un effet protecteur contre la toxicité des médicaments (11), les inflammations buccales (12) ou encore, l’hypertension (13). Ce produit de la ruche serait tout aussi efficace contre la fatigue, la colite et l’exposition aux neurotoxines. Enfin, selon certains résultats, elle pourrait aussi stimuler la glande thyroïde. 

Les essais préliminaires réalisés à ce jour semblent démontrer qu’une prise de gelée royale permettait de réduire le taux de sucre dans le sang (54). De plus, l’utilisation de gelée royale dans un onguent a permis la guérison de plaies sur plus d’une soixantaine de patients diabétiques qui souffraient d’ulcères au pied (55). La gelée royale entre dans la composition de nombreux produits pharmaceutiques et autres préparations à base de plantes. 

Consommation, indications et posologie

bienfaits de la gelée royaleOn peut trouver la gelée royale sous la forme de gélules à avaler, mais également d’une petite pâte à consommer par petites cuillères. Elle peut donc être lyophilisée ou fraîche, en fonction des produits. Sous la forme lyophilisée, la gelée royale se consomme quotidiennement, en une prise de 100 à 250 milligrammes. Lorsqu’elle est fraîche, cette gelée se consomme en une prise journalière de 300 à 750 milligrammes. Ce sont donc de très faibles prises : attention à bien les respecter.

Le plus souvent, il est conseillé de prendre la gelée royale avant le petit-déjeuner, et pour une durée allant de quatre à six semaines maximum. Veillez à respecter un taux de pause d’au moins une semaine entre deux cures de gelée royale. Certains consommateurs de cette substance consomment plus d’un gramme de gelée royale par jour ou 400 milligrammes de gelée lyophilisée. Et ce, dans le cadre du traitement de la fatigue. En cas de doute, respectez les quantités précisées sur l’emballage de votre produit ou sollicitez l’avis d’un spécialiste. De plus, en raison du caractère potentiellement allergène de la gelée royale, il est souvent recommandé de la consommer à faibles doses et d’augmenter les prises progressivement, en cas d’absence de symptômes.

Association avec d’autres plantes et interactions

La gelée royale peut s’associer à d’autres plantes pour multiplier leurs bienfaits sur l’organisme. Elle se prend par exemple en association avec le ginseng pour redonner force, énergie et vitalité, mais aussi pour lutter contre l’affaiblissement de l’organisme et la fatigue chronique. Ginseng et gelée royale constituent de très bons antioxydants naturels, qui aident l’organisme à lutter contre le vieillissement. Par ailleurs, on peut tout à fait associer la gelée royale aux autres produits de la ruche. Elle se marie avec la propolis pour combiner leurs actions antibactériennes et antimicrobiennes. Ainsi que pour soulager les maux de gorge et d’autres affections : sinusite, bronchite, angine, aphtes… 

Les associations possibles sont très nombreuses. En effet, la gelée royale se marie à la rhodiola rosea pour augmenter les capacités de concentration. Ainsi que pour favoriser la mémoire et équilibrer le système nerveux. Rhodiola rosea et gelée royale sont d’un grand soutien face à la fatigue et au stress, et favorisent un sommeil réparateur ainsi qu’une meilleure endurance. En association avec la spiruline, la gelée royale est d’une grande aide dans la convalescence. Mais aussi pour éviter les carences alimentaires chez les sportifs. Enfin, les effets de la gelée royale peuvent aussi se combiner à ceux des baies de Goji, de l’ashwagandha, du tribulus (stimulation de la libido), du maca du Pérou, de l’échinacée ainsi que du ginkgo biloba.

Contre indications

On considère la gelée royale comme un produit relativement sécuritaire. Néanmoins, les personnes qui présentent une allergie aux produits de la ruche (miel, propolis…) ne doivent pas en consommer. De la même manière, les personnes allergiques au pollen et aux piqûres d’abeilles ne doivent pas ingérer les produits issus de la ruche. Il en est de même pour les personnes allergiques à certaines fleurs (marguerite, pissenlit, échinacée…). Le plus souvent, en cas d’allergie, les symptômes courants sont l’asthme et l’eczéma, mais ils peuvent aussi être plus graves. En prévention, il est préférable de débuter par de faibles doses et de prêter attention aux éventuels signes de l’allergie. Ensuite, il est possible d’augmenter progressivement les doses de gelée royale lors de la cure. 

Les personnes qui ne sont pas allergiques aux produits de la ruche et aux piqûres d’abeilles peuvent consommer librement cette substance. Et ce, en prenant soin de respecter les doses journalières basiques. La gelée royale n’engendre pas d’effets secondaires lorsqu’elle est prise aux doses normales. De plus, elle peut être consommée à tout âge, à partir de six ans. Les femmes enceintes et allaitantes peuvent tout à fait profiter des bienfaits de la gelée royale. Il suffit de respecter les doses journalières recommandées !

Conseils : où et comment acheter de la gelée royale

Produite partout à travers le monde, la gelée royale est un produit que l’on peut toujours considérer comme étant unique. Sa composition varie en fonction de l’environnement de la ruche. Mais aussi des espèces végétales que les abeilles utilisent pour la produire. Ainsi, chaque ruche produit sa propre gelée royale, même si la composition de la substance reste sensiblement la même. La qualité du produit dépend en grande partie de la qualité de l’environnement des abeilles. Pour avoir l’assurance de profiter d’un produit à la fois nourrissant et bénéfique, il faut se tourner vers la gelée royale biologique et naturelle. Celle-ci est fabriquée par les abeilles dans un environnement dénué de pesticides, d’engrais chimiques et de pollution. 

On peut tout à fait trouver de la gelée royale dans les commerces classiques, les magasins bio et les parapharmacies. Certaines boutiques spécialisées peuvent aussi proposer de la gelée royale sous ses différentes formes. Enfin, cette substance hors du commun se décline en différents produits accessibles sur Internet. Quel que soit le produit acheté, pensez à en vérifier la provenance et l’origine. De plus, commandez votre produit uniquement auprès de vendeurs de confiance et connaisseurs. Vous devriez pouvoir obtenir toutes les informations relatives aux conditions de production de la gelée royale. Elles se trouvent le plus souvent sur l’emballage du produit en question.

Notes & références

1. Vittek J. Effect of royal jelly on serum lipids in experimental animals and humans with atherosclerosis. Experientia. 1995.
2. Royal jelly increases high density lipoprotein levels but in older patients only. Münstedt K, Henschel M., et al. J Altern Complement Med. 2009.
3. Royal jelly supplementation improves lipoprotein metabolism in humans. Guo H., Saiga A, et al. J. Nutr Sci Vitaminol (Tokyo). 2007.
4. Suzuki K.M., Isohama Y., et al. Estrogenic activities of Fatty acids and a sterol isolated from royal jelly. Evid Based Complement Alternat Med. 2008.
5. Pharmacological basis of traditional medicines and health supplements as curatives. Miyata T. J. Pharmacol Sci. 2007.
6. Kushima K., Hasegawa N., Ogawa E. Effects of royal jelly on autonomic imbalance in menopausal women. World Obstet Gynecol, 1973.
7. Kushima K, Hasegawa N. Menopausal disorder. J Ther, 1972.
8. Possibilities for an individualized approach to the treatment of climacteric symptoms with phytoestrogens. Kolarov, G., Nalbanski, B., Kamenov, Z., Orbetsova, M., Georgiev, S., Nikolov, A., and Marinov, B. Akush. Ginekol. 2001. Voir l’extrait.
9.  Bugs as drugs, Part 1: Insects: the ‘new’ alternative medicine for the 21st century? Cherniack EP. Altern Med Rev 2010.
10. Viuda-Martos M, Ruiz-Navajas Y, et al. Functional properties of honey, propolis, and royal jelly. J Food Sci. 2008.
11. Protective effect of royal jelly and green tea extracts effect against cisplatin-induced nephrotoxicity in mice: a comparative study. Yapar K, CavuÅŸoÄŸlu K, et al. J Med Food. 2009.
12. Suemaru K., Cui R., et al. Topical application of royal jelly has a healing effect for 5-fluorouracil-induced experimental oral mucositis in hamsters. Methods Find Exp Clin Pharmacol. 2008.
13. Matsui T., Yukiyoshi A, et al. Gastrointestinal enzyme production of bioactive peptides from royal jelly protein and their antihypertensive ability in SHR. J Nutr Biochem. 2002.
14. Royal Jelly Reduces the Serum Glucose Levels in Healthy Subjects. Münstedt K, Bargello M, Hauenschild A. J Med Food. 2009.
15. Safety and efficacy of a new honey ointment on diabetic foot ulcers: a prospective pilot study. Abdelatif M, Yakoot M, Etmaan M. J Wound Care. 2008.

Thierry Sestrieres
Thierry Sestrieres

Thierry Sestrieres est le gérant de Natura Force, une marque de compléments alimentaires naturels pour la forme et le bien être. Il a pratiqué plusieurs sports depuis son plus jeune âge : Judo, Tae Kwon Do, natation, tennis, football, boxe anglaise, full contact, boxe thaï et musculation. Pour améliorer ses performances et se sentir plus en forme, il s'intéresse à l'alimentation moderne et se spécialise dans la nutrition sportive et les plantes médicinales. Il rédige également de nombreux articles sur cet univers depuis plusieurs années.

  • 1
Article précédent
Article suivant

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *